Rénover

Enquête : pourquoi le Belge rénove-t-il ?

Si les Belges pouvaient choisir, ils opteraient majoritairement pour une maison isolée classique. Cependant, la réalité financière les éloigne de plus en plus souvent de ce rêve. En effet, les terrains se font de plus en plus rares et donc chers, notamment à cause de la croissance démographique.

Malgré un taux d’intérêt historiquement bas, les chiffres du secteur de la construction nouvelle ne sont pas particulièrement réjouissants. Dans la pratique, on constate que c’est surtout la rénovation qui a le vent en poupe. Mais pourquoi le Belge rénove-t-il ? Quel est son budget ? Combien de « Bob le Bricoleur » réalisent ces travaux seuls ? Pour répondre à ces questions pertinentes, Batibouw a organisé une enquête nationale sur le thème de la rénovation, menée auprès de plus de 1.400 Belges (787 néerlandophones et 598 francophones).

Pas tout en même temps

Parmi les résultats les plus marquants, on peut citer que seule une minorité des rénovateurs effectuent tous les travaux en même temps (22 %). Pas moins de 78 % répartissent les travaux sur une plus longue période. Au total, les travaux de rénovation durent donc généralement plus d’un an.

L’explication est logique, d’après Geert Maes, Directeur général de Batibouw : « Le prix est incontestablement un point crucial dans le secteur de la construction. Les gens pensent encore qu'investir dans son propre logement est une excellente chose, mais ils veulent le faire de manière intelligente en optimisant les coûts. La possibilité d'échelonnement des travaux dans le temps est l'un des principaux avantages de la rénovation. On peut par exemple commencer par investir dans l’isolation avant de s’attaquer à la nouvelle cuisine ou à la salle de bains ».

Les rénovateurs se concentrent sur plusieurs éléments de l’habitation : les sanitaires et/ou la salle de bains sont les plus populaires, suivis par le chauffage, les menuiseries extérieures,  l’électricité et la toiture (tous au-delà de 50 %).


Le confort prévaut sur l’économie

Un peu plus de 70 % des personnes interrogées affirment qu'elles rénovent pour économiser de l'énergie. Mais il ne s’agit pas de la réponse la plus fréquente ; près de 80 % rénovent simplement pour améliorer le niveau de confort et le bien-être. Le Belge veut donc aussi se sentir bien chez lui.
Plus de 30 % accordent une attention toute particulière à l’aspect financier et investissent pour accroître la valeur du bâtiment. Dans la plupart des cas (46 %), plus de 50 000 € sont consacrés aux travaux de rénovation. Ce budget provient tant de fonds propres (81 %), que de primes ou subsides (28 %) et d’emprunts (48 %).

Tous des « Bob le Bricoleur » ?

Enfin, l’enquête cherchait également à déterminer qui réalise les travaux de rénovation. Seulement 8 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles effectuaient elles-mêmes tous les travaux. Plus de 30 % confient tous les travaux à des professionnels. Le mélange des deux est donc la solution la plus populaire : 58 % mettent la main à la pâte, mais préfèrent laisser les travaux les plus difficiles à un professionnel.

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois