Eclairage et appareils peu énergivores

Modifié par Vinciane Pinte le 24/10/2012

L'architecte Flip Blockx explique comment rendre une habitation peu énergivore, grâce à un éclairage peu énergivore et des appareils économes en consommation électrique.

Découvrez les conseils de nos experts

Bulb
© Habitos.be
Aujourd’hui, on a fait de tels progrès que l’on peut déjà avoir une maison qui consomme 3000kWh par an pour le chauffage, la ventilation et l’eau chaude sanitaire.  Soit 1/7 de l’habitation moyenne en Belgique.

Pour vous donner une idée : 3000kWh représentent 300 litres de mazout ou 300m³ de gaz naturel. On peut aussi compenser cette consommation par 20m² de panneaux solaires. Soit ±14 panneaux solaires avec lesquels on réalise aisément une maison E0. Mais on consomme encore de l’électricité pour le lave-linge, la cuisine, le réfrigérateur et l’éclairage. Là encore, on peut faire des économies.
 

Bye bye ampoule à incandescence

L’Europe nous met déjà sur la bonne voie quand il s’agit d’appareils ménagers peu énergivores, sous forme d’une directive ecodesign. Songez aux ampoules à incandescence énergivores qui ne seront bientôt plus mises en vente. Nous devons donc rechercher des alternatives peu énergivores. Saviez-vous qu’une ampoule à incandescence ne transforme que 2% de l’énergie en lumière? Le reste, c’est de la chaleur. Le gros inconvénient, c’est qu’il faut presque avoir des notions d’ingéniorat pour calculer la quantité de lumière qu’une ampoule peut donner. Dans le cas des ampoules à incandescence, on savait à quoi s’attendre dans le cas d’une ampoule de 60 watt. Dans le cas d’une led de 16 watt, ça devient plus compliqué.
© Habitos.be

On ne parle plus de watt mais de lumens

Nous devons nous habituer à penser en lumens. Une ampoule de 60 watt donne environ 800 lumens. Une ampoule led courante produit déjà 60 lumens par watt. Donc, une ampoule led de 16 watt donne +/- la même luminosité qu’une ampoule à incandescence de 60 watt.
 
Mais attention : il existe déjà des leds de 100 lumens par watt et dans ce cas, une ampoule de 8 watt suffit. Donc encore quelques années de patience et notre consommation électrique pour l’éclairage se divisera automatiquement par 10, parce que les lampes deviennent tout simplement moins énergivores.  L’astuce consiste à choisir une meilleure qualité chaque fois que vous remplacez une ampoule.
© Kempische Bouwmaterialen

La qualité des leds ne cesse de s’améliorer

A l’heure actuelle, les ampoules économiques et les TL (= la même technologie) sont encore toujours les moins énergivores et les moins coûteuses, mais les leds font énormément de progrès. La qualité des leds était peu fiable au début, mais ici encore, on note une nette amélioration.

Les leds présentent l’énorme avantage par rapport aux ampoules économiques qu’on peut les allumer et les éteindre souvent, même pour de courtes durées. Dans le cas des ampoules économiques, la durée de vie s’amenuise énormément en cas de courte durée d‘utilisation. Il faut donc privilégier les leds dans les débarras et les toilettes.

frigo
Optez pour un frigo économe en énergie
© Aga

Un éclairage sans fioritures

Je ne vois pas l’intérêt d’opter pour l’utilisation de détecteurs qui atténuent ou non la lumière artificielle en fonction de la quantité de luminosité naturelle. Car vous voulez sans nul doute créer une certaine atmosphère chez vous, grâce à un éclairage adapté, non ? Il suffit de regarder autour de nous : dans la plupart des habitations, on relève encore des ‘uplighters’ de 50 watt pour la convivialité. Si ces uplighters restent allumés en moyenne 2 heures par jour, cela vous coutera jusqu’à 80 euro. La version led, coûte déjà dix fois moins en consommation.

 

Des détecteurs aux bons endroits

Prévoir des détecteurs de présence dans les toilettes, les débarras les greniers et éventuellement les salles de bains peut s’avérer économique. Car ce sont des endroits où l’on oublie facilement d’éteindre. Il suffit d’intégrer un détecteur à la place de l’interrupteur.
Et encore ceci, l’ampoule qui consommera le moins, c’est celle que vous éteignez.

Des appareils électriques économes en énergie

Même si les télévisions sont devenues 2 à 3 fois plus grandes au cours de la dernière décennie, elles ne consomment pas plus que les grosses télés à tube cathodique ; la télé est rarement le plus gros consommateur. Ma télé consomme par exemple 60 watt par heure.

Ma machine à laver consommait jusqu’à il y a peu quelque 2500 watt par lessive. Elle a rendu l’âme et je l’ai remplacée avec un appareil qui consomme 60% de moins. Ce qui fait une différence de près de 80 euros par an en électricité. Voici comment je procède.

Je ne commence pas à remplacer tous les appareils parce qu’une autre version plus écologique est arrivée sur le marché, non, je laisse mes appareils faire leur temps. Dès qu’ils atteignent l’âge de 10 ans, je ne les fais plus réparer, je les remplace par un appareil plus économe en énergie.  

De A à AAA ou A+++

En ce qui concerne la consommation d’énergie des appareils électriques, l’Europe veille encore à ce que les appareils énergivores disparaissent du marché. Ainsi, les gens vont quasi automatiquement passer à des versions moins énergivores. Votre lave-vaisselle est d’ailleurs l’un des plus gros énergivores, ainsi que le sèche-linge,  le réfrigérateur et le surgélateur. Les appareils qui arborent le label AA vont déjà consommer la moitié de ce que l’on trouve actuellement dans les habitations chez nous. Sur Topten vous trouverez les appareils les plus performants.

Vers une émission de CO2 de 0 tonne

Si nous faisons tous en sorte que le peu d’énergie dont nous avons encore besoin soit produit par des sources renouvelables, l’émission de CO² de la maison comptera 0 tonne. Si ça, ce n’est pas l'avenir...
 
Flip Blockx, architecte – Consultant construction durable

Brochures pour l'habitat économe en énergie

Plus d’info ?