Menuiserie extérieure

Sécuriser sa maison: le rôle clé de la porte d'entrée

Parce qu’elle est le chemin favori du cambrioleur, pensez à optimiser la résistance de votre porte. L’endroit le plus stratégique de la porte est bien entendu la serrure.

La serrure

  • Préférez une serrure de sécurité multipoints (3 points de fermeture minimum) à une serrure à 1 point de fermeture. La serrure multipoints est une serrure à encastrer dont les pênes dormants sont actionnés à l'aide de la clé lors du verrouillage. 
  • Le système de fermeture multipoints peut également être motorisé.
  • Il existe des serrures à contrôle électrique, les pênes sont verrouillés automatiquement même en cas de panne de courant.
  • Si votre porte comporte une ancienne serrure à panneton, il est inutile de la remplacer. Ajoutez-y une serrure à appliquer ou à encastrer de type « à clavier ». Il s'agit de serrure à plusieurs pênes cylindriques (3 ou 5) actionnés par un cylindre. Ce système peut également se combiner avec un entrebâilleur.

La gâche

La gâche de sécurité est l'élément qui se fixe ou s'encastre dans le dormant et qui est destiné à recevoir le ou les pênes de la serrure. La gâche se présente sous forme de plaque, d'une cornière, ou est de type cuvette ou baignoire. Ces cornières doivent être solidement fixées afin d'éviter l'accès au pêne, son arrachement ou son sciage.

Le cylindre

  • La pose d’un cylindre de sécurité est indispensable. Il doit être équipé, entre autres, de goupilles latérales supplémentaires pour une protection renforcée contre l'effraction.
  • Le cylindre est équipé d'inserts en acier trempé pour une protection contre le forage. Il possède une carte de sécurité pour la reproduction des clés. La reproduction n'est possible que sur présentation de la carte.
  • Il existe des clés de type « réversible » ou avec une fonction « danger », c'est-à-dire avec entrée simultanée (on peut ouvrir la porte de l'extérieur même si la clé est restée sur la porte).
  • Les nombreux types de clés existants, dont la complexité est sans cesse croissante et aux variantes infinies peuvent être couplées à un système électronique de code à composer sur un pavé numérique.

La protection du cylindre

Une plaque de protection ou 'rosace de sécurité' doit couvrir le cylindre. Elle sera fixée à travers la serrure et ancrée du côté intérieur de la porte. Ce dispositif de montage empêche le cambrioleur de démonter la garniture et/ou d’enlever le cylindre par arrachement ou forage. Les garnitures de sécurité efficaces se composent d’une plaque intérieure et d'une plaque extérieure en aluminium massif, solidarisées à l’aide de vis fixées par l’intérieur. 

Les ergots de sécurité

  • Il s'agit d'un pêne anti-dégondage qui augmente le degré de sécurité de la porte. Il est fixé sur le vantail et lorsque la porte se ferme, il s'engage dans le dormant.
  • Les charnières peuvent également être équipées d'ergots de sécurité empêchant leur soulèvement.

Le judas

Le judas optique ou 'espion' est un micro viseur placé dans la porte, il permet de contrôler l'identité de la personne qui sonne à la porte. Il permet une vision de 160° à 200°.

L’entrebâilleur

L'entrebâilleur est un type de verrou à appliquer, empêchant l'ouverture complète de la porte. Ce système n'empêche pas l'effraction brutale, mais protège les occupants d'une attaque subite de l'extérieur, au moment de l'ouverture de la porte.

Distance ouvrant/chambranle

On peut forcer une porte si l'espace entre l'ouvrant et le dormant est suffisant pour y introduire un pied-de-biche ou un tournevis et repousser le pêne dans la serrure. Afin d'éviter ce problème, vous pouvez fixer un profil en acier le long du chambranle et de l'ouvrant. Il s'agit du profilé de type « sécustrip ».  
Si vous souhaitez renforcer de manière considérable votre porte d'entrée, vous pouvez opter pour l'installation d'une demi-barre verticale ou une barre de porte horizontale.

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois