Sanitaires

Le stockage de l'eau de pluie

Partenaires recommandés

Quooker
logo Groupe Atlantic
Logo X2O Salles de Bains
Logo Bulex

Comment mettre en œuvre la collecte et le stockage de l’eau de pluie? Notre spécialiste des eaux pluviales de chez Van Marcke nous explique les différentes méthodes de stockage de l’eau de pluie notamment pour arroser le jardin, laver la voiture ou nettoyer dans la maison, et pour les chasses d’eau.


La méthode la plus connue pour collecter les eaux de pluie, c’est dans une citerne reliée au système d’écoulement des eaux de la toiture. Dans le cas d’une construction neuve, il est d’ailleurs obligatoire d’installer une citerne d’eau de pluie a proximité de la maison, si la façade dépasse les 6 mètres. Dans le cas d’une rénovation, il est également intéressant de prévoir la collecte et le stockage des eaux pluviales, ne fût-ce que pour les chasses d’eau et donc économiser l’eau de ville.


On dénombre trois types de citernes d’eau de pluie :


La citerne en béton

  • Préfabriquée, donc prête à être mise en œuvre
  • Elle doit être enfoncée dans le sol, ce qui implique des travaux de terrassement
  • Elle est solide et a une longue durée de vie
  • Elle est lourde et de ce fait, la cuve en béton résiste à la pression ascendante de la nappe phréatique
  • Elle est étanche à la lumière afin de stimuler la formation de micro-organismes
  • Les micro-organismes qui décomposent les particules organiques dans l’eau se fixent aisément sur les parois en béton
  • Un béton recouvert de micro-organismes neutralise les pluies acides


La citerne en matière synthétique

  • Légère, ne requiert donc pas de grue pour la poser
  • Nécessite moins d’espace qu’une citerne en béton
  • Se décline en différentes dimensions et formes – il existe même des modèles plats ou des tonneaux d’une contenance de 30 litres par exemple pour collecter les eaux de pluie que l’on utilisera pour arroser les plantes
  • Il faut prévoir une couche de gravier de sable calcaire pour les micro-organismes et le lestage


La citerne maçonnée

  • Une citerne maçonnée, soit neuve, soit rénovée
  • Elle doit absolument être étanche, ne l’oubliez pas !
  • Elle doit être facilement accessible, notamment pour l’entretien


Conditions de stockage des eaux de pluie, stipulées par le gouvernement:


En Flandre

  • En Flandre, dans le cas d’une construction neuve, on est obligé de récupérer l’eau de pluie dans une citerne, voir article 6.2.2.1.2, § 4 de la législation Vlarem II ou le site de l’aménagement du territoire en Flandre
  • Pour 20 m² de superficie de toiture, il faut prévoir une contenance de 1 000 l. Les gestionnaires de réseau ainsi que certaines communes octroient des subsides lorsqu’on met en œuvre une citerne d’eau de pluie. Mais attention: dans la plupart des cas, le gestionnaire de réseau ou l’administration locale n’octroie de primes que s’il s’agit d’une rénovation. Dans le cas d’une construction neuve, la citerne d’eau de pluie est obligatoire mais aucune prime n’est octroyée.


En Wallonie

  • En Wallonie, il n’est pas encore obligatoire de placer une citerne pour une nouvelle construction. Néanmoins, certaines communes l’exigent déjà via leur règlement urbanistique et l’imposent comme préalable à toute délivrance d’un permis d’urbanisme.
  • Il faut donc vous renseigner auprès de votre administration communale. En outre, une dizaine de communes offrent une prime allant jusqu’à 500 euros.


Dans la Région de Bruxelles-Capitale

  • Dans la Région de Bruxelles-Capitale, depuis la fin 2006, il est obligatoire de placer une citerne d’eau de pluie pour toute nouvelle construction. La Région bruxelloise octroie une prime si votre bien est situé dans le périmètre de développement renforcé du logement.

En Flandre, depuis le 1er février 2005, il est obligatoire d’installer une citerne d’eau de pluie pour la construction ou la rénovation d’immeubles dont la surface horizontale de la toiture est supérieure à 75 m². Cela l’est également si vous augmentez votre surface de toiture de plus de 50 m².

Pour information : un projet de construction dans lequel moins de 60% des murs extérieurs est conservé est considéré comme une reconstruction.


Quels bâtiments ne doivent pas satisfaire à cette obligation ?

  • Les bâtiments avec une toiture en chaume ou avec une toiture verte
  • Les bâtiments qui sont construits sur des terrains inférieurs à 3 ares


Le volume de la citerne d’eau de pluie doit être proportionnel à la surface horizontale du toit. Pour une surface inférieure à 100 m², il faut une citerne d’au moins 3000 litres. Entre 100 et 150 m³, il faut une citerne de 5000 litres ou plus. Pour une surface comprise entre 150 et 200 m², une citerne de 7500 litres ou plus est nécessaire.

Attention, votre commune ou votre province peut imposer des conditions plus strictes. Informez-vous donc auprès de votre commune pour connaître les règles qui y sont d’application. (Source : rédaction Tu bâtis je rénove)
 

Trucs et astuces pour une bonne utilisation de la citerne d’eau de pluie

  • On déconseille une trop grosse contenance – en effet, la citerne doit pouvoir déborder une ou deux fois par an pour s’autonettoyer de façon naturelle.
  • Il faut que l’accès à la citerne soit facile, afin de pouvoir y ajouter de l’eau de pluie en cas de sécheresse, pour la nettoyer.
  • Laisser les eaux pluviales s’écouler tout doucement dans la citerne, par une arrivée d’eau au sol avec un coude dirigé vers le haut (pour éviter l’accumulation de vase)
  • Faites en sorte que seule l’eau de pluie s’écoule de la toiture et de la toiture plate, dans la citerne (surtout pas d’une toiture verte ou d’un toit de chaume !)
  • Ne jamais prévoir de citerne d’eau de pluie sous la voie d’accès si celle-ci est soumise au passage fréquent de voitures
  • installez une citerne en matériau synthétique sur une assise stable composée par exemple de sable stabilisé
  • Veillez à ce que la citerne ne remonte pas lorsque le niveau de la nappe phréatique monte. Une grande cuve en béton est suffisamment lourde, mais les exemplaires plus légers en plastique doivent être lestés, par exemple avec une couche de gravillons de sable calcaire.


Combien coûte une citerne d’eau de pluie ?

On trouve déjà une installation complètement équipée à partir de 1500 euro, en fonction de la grandeur de la citerne et du modèle de pompe.

Imaginez un ménage moyen de 4 personnes qui consomme 160 000 litres par an. On peut remplacer 80 000 litres par de l’eau de pluie (pour le nettoyage, la chasse d’eau, l’arrosage du jardin, et même le lave-linge, à condition que l’eau soit préfiltrée).


Remerciements à Van Marcke

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois