Sanitaires

Le spécialiste du sanitaire: Evacuation des eaux usées ménagères

Partenaires recommandés

logo SoSimply
Quooker
logo Groupe Atlantic
Logo X2O Salles de Bains

Chaque fois que nous tirons la chasse ou que nous évacuons l’eau de vaisselle dans l’évier, ces eaux usées parcourent tout un trajet dans le système d’évacuation. Elaborer un plan mûrement réfléchi pour le système d’évacuation dans le cadre de votre nouveau projet de construction n’est pas un luxe superflu. Le spécialiste du sanitaire de chez Van Marcke vous prodigue quelques conseils.


Tout peut arriver: une fuite dans la maison, et vous ne savez pas d ‘où elle provient. Il est toujours utile dans ces moments-là d’avoir chez soi un plan des conduites d’eau et des conduites d’évacuation. Et pour éviter des conduites bouchées ou un égout dégageant des odeurs nauséabondes ? Un bon conseil : établissez avec l’architecte un plan d’égouttage précis de la maison. Si les conduites d’évacuation sont correctement mises en œuvre, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles. Vous n’aurez jamais de problèmes de mauvaises odeurs ou de conduites bouchées. Du moins si vous utilisez correctement le système d’évacuation.


Les conduites d’évacuation

Suivez ce conseil à la lettre si vous faites installer un système d’évacuation. Pensez surtout à:

  • Evacuer les eaux usées dans les buses de couleur brun-rouge
  • Évacuer les eaux de pluie dans les buses de couleur grise.

En cas de travaux de terrassement on saura immédiatement à quel type d’évacuation on a affaire.

Tenez compte du fait qu’il faut faire procéder à une inspection officielle du système d’évacuation. Ce contrôle est obligatoire depuis le 1 juillet 2011 et doit avoir lieu

  • Avant la première mise en fonction,
  • En cas de changements importants,
  • En cas d’infraction par rapport aux prescriptions,
  • En cas de mise en œuvre d‘un domaine d’égouttage séparé.

C’est un contrôleur professionnel (reconnu par la Fédération belge du secteur de l’eau en Belgique) qui se charge de l’inspection;
Il faut demander ce contrôle auprès de la Compagnie des Eaux locale et en principe, il sera effectué dans les 5 jours ouvrables.


Matériel pour le système d’évacuation:

De nos jours, les conduites sont fabriquées presqu’exclusivement en matériau synthétique (PVC, PE, PP…)

  • Pour l’évacuation de l’eau chaude dans la maison – douche, bain, lave-vaisselle, lave-linge, … utilisez des buses à paroi épaisse, adaptées pour l’évacuation d’eau chaude. Sinon vous risquez de gros problèmes (ramollissement du matériau, déformations des buses, …)
  • En extérieur, utilisez de simples buses en PVC, car à ce stade, l’eau chaude aura suffisamment refroidi.


Où mettre en œuvre le système d’évacuation

Comme on le disait plus haut: réfléchissez bien quant à l’endroit et le genre d’évacuation vous voulez mettre en œuvre et parlez-en avec votre architecte ou l’entrepreneur des travaux sanitaires. Tenez compte du fait que les conduites d’évacuation font du bruit:

  • L’architecte ou l’homme des sanitaires sait comment encastrer ou isoler judicieusement les conduites dans la maison. Veillez à ce que vous puissiez accéder facilement aux buses à certains endroits.
  • Une autre manière d’éviter les bruits, c’est d’opter pour des buses insonorisées.


Eviter les mauvaises odeurs

Comment éviter les mauvaises odeurs des eaux évacuées? On peut éviter les odeurs d’égout en mettant en œuvre un siphon ou un dispositif anti-odeurs entre la rigole d’écoulement et la conduite d’évacuation. Il reste toujours un peu d’eau dans le siphon qui empêche les mauvaises odeurs. En utilisant un dispositif anti-odeurs, ou un siphon, il ne faut pas prévoir de puits de décantation, de filtre à graisse, de puits de décongestion ou de pare-boue. Nous déconseillons d’ailleurs l’utilisation de puits de décantation, de filtres à graisse, de puits de décongestion ou de pare-boue parce qu’ils peuvent provoquer des bouchons. Si le réseau d’égouttage a été mis en œuvre dans les règles de l’art (bonne inclinaison, …), ces éléments ne seront pas nécessaires.


Inclinaison et diamètre corrects

Un système d’évacuation des eaux usées ménagères qui fonctionne correctement est posé avec la bonne inclinaison et se compose de buses d’un diamètre adéquat.

  • Lors de la mise en œuvre du système d’évacuation, veillez à avoir une inclinaison régulière d’un cm par mètre, en moyenne.
  • Parachevez soigneusement les coudes et posez-les dans un angle de 45 degrés maximum, et surtout jamais de 90 degrés. Les coudes trop anguleux génèrent des bouchons. Il faut également éviter les fosses et les raccordements horizontaux en T.
  • Parachevez les raccords pour les étanchéifier
  • Diamètres:
    • Evier/bassin de vidage: 50 mm
    • o Bain et douche: 90 mm
    • o Toilette et évacuation, égout, eaux de pluie: 110 mm
    • o Raccordement au réseau d’égouttage public: 125 mm
    • o Evacuation dans les grands immeubles: entre 125 et 160 mm


La bonne hauteur du système d’évacuation

Le point de sortie dans le mur de la rigole découlement de l’évier, du lavabo ou du bassin de vidage est très important. Il doit se trouver à la bonne hauteur dans le mur. Pourtant, il n’existe aucune dimension standard.

Il faut impérativement tenir compte:

  • des dimensions du meuble contenant la vasque (utilisez les informations indiquées sur la fiche technique)
  • de la taille des utilisateurs
  • de l’endroit où la buse d’évacuation sort de l’évier
  • des raccordements pour l’eau chaude et l’eau froide et l’endroit où il faut mettre les robinets; il faut alors déterminer la hauteur des buses d’évacuation à encastrer en fonction de ceux-ci. Cela signifie en fait qu’avant que l’on ne vienne mettre en œuvre les conduites sanitaires et les buses d’évacuation, il faut savoir exactement où vous allez placer l’évier, le lavabo, le bassin de vidage, la hauteur, … L’installateur vous le demandera, il vaut donc mieux vous y préparer avant.


La bonne hauteur de l’évier ou du lavabo

Quelle est la hauteur idéale pour fixer un évier ou un lavabo au mur ?

Selon les prescriptions techniques officielles relatives à la mise en œuvre des sanitaires, il faut tenir compte de la taille des utilisateurs.

Dimensions à titre d‘indication pour la hauteur des:

  • Lavabo 90 cm
  • Bassin de vidage 65 cm
  • Baignoire 55 cm

Remarque: dans le cas d’une construction neuve, comme l’être humain est de plus en plus grand, il est avisé de fixer les lavabos à hauteur suffisante.


Raccordement au système d’égouttage public

Pour évacuer les eaux usées ménagères, il faut un raccordement au réseau d’égouttage public, s’il y en a un dans la rue où vous habitez ou faites construire. Dans le cas contraire, s’il n’y a pas de réseau d’égouttage à proximité de la parcelle, ce sont d’autres règles qui entrent en ligne de compte. Renseignez-vous auprès du service de l’aménagement du territoire de la commune où se situe l’habitation ou la parcelle :

  • Le gestionnaire du réseau d’égouttage ou un entrepreneur agréé se chargera du raccordement.
  • Il faut faire la demande pour un raccordement au réseau d’égouttage

Conditions à remplir pour un raccordement correct au réseau d’égouttage

  • La dernière buse vers le réseau d’égouttage doit être dotée d’un clapet antiretour. A quoi sert ce clapet antiretour? Il veille à ce qu’aucune eau usée ne s’écoule de l’égout dans vos conduites d’évacuation.
  • Veillez à ce que le niveau du sol de la maison se trouve à au moins 20 cm au dessus du niveau de la rue afin de pouvoir installer le système d’évacuation de la maison en pente légère vers le réseau d’égouttage principal.
  • Le raccordement du système d’évacuation des eaux usées ménagères au réseau d’égouttage doit de préférence être mis en œuvre à une profondeur standard entre 0,5 et 1,3 mètres.
  • Un raccordement dans la cave est à éviter à tout prix. Le point de raccordement au réseau d’égouttage ne peut pas descendre à plus de 0,5 m sous le niveau de la rue. Il faut aussi éviter les sanitaires souterrains, en raison du risque énorme d’odeurs nauséabondes et de problèmes causés par l’eau.


Que dit la loi?

Les conditions de stockage des eaux usées sont décrites dans VLAREM II, le Règlement flamand relatif au permis d’environnement.
Les communes sont responsables du captage local des eaux usées et des petites installations d’épuration des eaux. Le citoyen est tenu de séparer l’évacuation des eaux pluviales et celle des eaux usées jusqu’au réseau public d’égouttage.

Dans certains cas, on est également obligé d’avoir une fosse septique. S’il n’y a pas de réseau d’égouttage, en tant qu’occupant, vous êtes responsable de l’épuration des eaux usées.


Auteur: Le spécialiste du sanitaire Van Marcke - août 2011


En savoir plus: Dossier: Sanitaire
 

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois