Réfléchir à la construction

La construction opte systématiquement pour l'heure d'hiver

Une grande majorité des entreprises de construction optent pour l'introduction permanente de l'heure d'hiver, selon une enquête de la Confédération Construction. Les entreprises de construction n'auraient ainsi pas longtemps à attendre pour pouvoir commencer leurs activités à la lumière du jour. Il s'agit de l'élément le plus important pour justifier leur choix. Dans les secteurs affichant le taux le plus élevé d'activités en extérieur, comme le génie civil et le gros œuvre, 7 entreprises de construction sur 10 sont acquises au passage à une heure d'hiver permanente.

Si cela ne dépendait que de l'Europe, le passage semestriel à l'heure d'hiver (prévu cette semaine dans la nuit du 24 au 25 octobre 2020) et à l'heure d'été (fin mars) serait terminé. Les états membres pourraient donc choisir de rester toute l'année à l'heure d'hiver ou à l'heure d'été.

Pour la Confédération Construction, il faut tenir compte des conséquences économiques des deux options. Les conclusions d'une enquête à laquelle ont pris part entreprises de construction sont d'ores et déjà claires : les deux tiers d’entre elles préfèreraient que l'on reste en permanence à l'heure d'hiver. Il fait clair plus tôt le matin, ce qui convient beaucoup mieux aux entreprises de construction, qui démarrent en général très tôt leurs activités. Si l'on devait opter pour une heure d'été permanente, il ne ferait clair que vers 10 heures du matin en plein hiver.

Les entreprises de construction effectuant beaucoup d'activités en extérieur (gros œuvre, voirie, etc.) sont largement convaincues que le maintien permanent de l'heure d'hiver est la meilleure option : celle-ci a en effet la préférence de 7 sur 10 des entreprises de ces sous-secteurs. Notons que ce choix ne varie pas entre les petites ou les grandes entreprises de construction.

Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction : « Le maintien permanent de l'heure d'hiver représente l'option la plus judicieuse pour la construction. D'ailleurs, c'était déjà le cas avant 1977 dans notre pays. C'est ce qui correspond le mieux au mode de travail de la plupart des entreprises de construction. Par ailleurs, nous constatons que les entreprises de construction qui optent pour l'heure d'été le font principalement pour des raisons extra-professionnelles, par exemple pour mener des activités sociales. » L'organisation sectorielle espère en outre que la même heure standard prévaudra dans toute l'Europe. Un changement constant de fuseaux horaires au sein de l’Union serait ubuesque.

Source: Confédération Construction

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.