Sanitaires

La 2ième phase dans la collaboration entre Van Marcke et Unicef

Van Marcke fait la part belle au développement durable. Nous venons d’entamer la deuxième phase de notre collaboration avec Unicef Belgique en nous engageant à soutenir leur projet d’approvisionnement en eau potable au Malawi. Pour chaque robinet économiseur d’eau vendu, Van Marcke reverse deux euros au projet. Nous sommes fiers de vous annoncer que la première tranche de 50.000 EUR a déjà été versée. Ce montant contribuera, d’une part, à endiguer la mortalité infantile et, d’autre part, à garantir l’approvisionnement en eau potable de la population locale.


Objectifs concrets

Mis sur pied par le Vlaamse Partnerschap Water voor Ontwikkeling (partenariat flamand eau et développement), une initiative du ministre Joke Schauvliege, le projet poursuit plusieurs objectifs spécifiques. Le programme WaSH de l’Unicef vise à assurer et améliorer l’accès durable à l’eau potable, aux installations sanitaires et à l’hygiène au Malawi. Autant de facteurs cruciaux dans la lutte contre la mortalité infantile qui sévit dans ce pays d’Afrique. D’après les estimations, 1,2 million d’enfants malawites seraient particulièrement vulnérables en raison d’un manque d’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires sûres. Ces ambitions cadrent parfaitement avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies, formulés en 2000. Plus concrètement: réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans et réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable et à des services d’assainissement de base.


Responsabilité des communautés locales

Caroline Van Marcke explique: "Par le passé, Van Marcke a déjà soutenu des actions qui mettaient l’accent sur la "Planet" et le "Profit". Depuis Batibouw 2010, c’est au tour du 3e P, "People". Nous souhaitons aider la population locale à évoluer, mais nous tenons à ce que notre action soit durable et à ce que la communauté locale assume en elle-même la responsabilité." Si le soutien est nécessaire, le transfert des connaissances est tout aussi crucial. C’est la raison pour laquelle le programme WaSH de l’Unicef ne va pas se contenter de placer 31 pompes à eau dans les communautés et écoles locales, dont seulement 23% ont actuellement accès à des installations sanitaires acceptables, mais va aussi tenter de sensibiliser la population locale à l’importance de l’hygiène.


Plus d'info: Van Marcke

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois