Economie

Nouveau capteur à tubes pour les boilers d'eau chaude solaires

Viessmann lance un nouveau capteur solaire à tubes sous vide exceptionnel pour les boilers d'eau chaude solaires. Il peut être monté sur un toit plat, un toit incliné ou contre un mur et présente les qualités supérieures d'une liaison "sèche".

Deux technologies permettent de capter l’énergie solaire pour produire de l’eau chaude sanitaire : un capteur à tubes sous vide ou un panneau solaire plat. Un capteur tubulaire est un peu plus cher, mais donne un rendement nettement supérieur. Il est aussi plus facile à orienter vers le soleil.
Les capteurs tubulaires utilisent deux techniques importantes pour exploiter cette énergie : soit le liquide passe par les tubes, ce qu’on appelle passage direct, soit ce n'est pas le cas et, dans ce cas, on parle de liaison « sèche ». Exploitant le principe du ‘heat pipe’, une liaison sèche offre de nombreux avantages qualitatifs. Mais, jusqu’à présent, le capteur devait être monté en oblique, même sur un toit plat. Aujourd’hui, Viessmann lance sur le marché un nouveau capteur à tubes sous vide performant qui peut être monté à plat sur un toit plat, contre un mur ou sur un toit incliné. Le montage est donc esthétique.

Le nouveau Vitosol 200

Contrairement aux capteurs à tubes sous vide traditionnels, le nouveau Vitosol 200-T ne requiert donc pas d’inclinaison. Les tubes sont conçus de manière à permettre la libre circulation du liquide d’évaporation qui peut transmettre sa chaleur au support, même si les tubes sont installés presque horizontalement. Cela veut dire que le nouveau Vitosol 200-T peut être installé dans presque n’importe quelle position : à plat ou en oblique sur un toit ou contre un mur. Les tubes peuvent être orientés, afin d’assurer une position optimale par rapport au soleil et un rendement maximal.

Principe du ‘heat pipe’

L’absorbeur d’un capteur à tubes sous vide qui fonctionne selon le principe du ‘heat pipe’ contient une petite quantité d’eau distillée qui circule et s’évapore sous l’effet du rayonnement solaire. La chaleur qui en résulte est transmise à un liquide caloporteur (un mélange d'eau et de glycol) dans l'échangeur de chaleur de la boîte de connexion du capteur. En raison de la quantité restreinte de liquide caloporteur, le capteur se vide rapidement en cas de stagnation.
De plus, la liaison « sèche » des tubes garantit une installation rapide abordable et permet de remplacer, très facilement, les tubes individuels sans devoir vidanger le système.
Le nouveau Vitosol 200-T existe avec une surface d’absorption de 2 ou 3 m². Les absorbeurs dans les tubes sont pourvus d'un revêtement spécial qui capte l'énergie solaire très efficacement. Grâce aux tubes sous vide permanent, le Vitosol 200-T offre un rendement particulièrement élevé. Le capteur peut même convertir de petites quantités de rayonnement solaire en chaleur utile. Le nouveau capteur à tubes sous vide de Viessmann convient particulièrement à la production d’eau chaude sanitaire, mais aussi à l’appoint de chauffage et à la production de chaleur industrielle.

 Info: www.viesmann.be

Populaire sur economie

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois