La clôture du jardin

Une clôture de jardin, naturelle ou non?

Partenaires recommandés

logo Betafence

Jardin... Ce terme évoque à nos oreilles tout autre chose que son sens d’origine. Autrefois, le ‘jardin’ (hortus gardinus en latin) était en fait un ‘jardin entouré d’une clôture’ (gardo signifiant clôture). En ancien français on a le mot jart, gart (jardin). Mais revenons à la clôture proprement dite et voyons quels matériaux on peut utiliser pour la réaliser.


Le bois? La bruyère? Le roseau? Les écrans de bambous? L’osier? Le noisetier? Des encadrements en inox avec un remplissage? Un écran double de treillis avec l’espace entre les deux, rempli d’écorces ? L’acier Corten ? Du plexiglas ? Ou préférez-vous une clôture de plantes ? Ifs, troènes, hêtre, érable, cornouiller ou conifère? L’énumération est encore longue mais rien ne sert de se perdre dans la jungle des possibilités qui s’offrent à vous. Il y en a tellement, que l’on s’y perdrait.


Rural ou sobre

Mais comment déterminer ce qui convient le mieux à votre cas de figure? Mieux vaut d’abord observer et voir exactement où vous voulez installer la clôture, ce que sont vos exigences et vos souhaits (lisez : quel est le budget dont vous disposez) et comment cet ouvrage peut, en fin de compte, consolider le jardin.
Quelle allure voulez-vous donner à ce jardin? Voulez-vous qu’il se fonde dans le paysage environnant ? Ou préférez-vous cacher les alentours peu avenants et voir le jardin comme une prolongation de l’habitation ?
En utilisant un matériau que l’on retrouve dans l’environnement immédiat, il n’y a pas de rupture entre le jardin et les alentours. Dans les zones rurales, il peut s’agir de haies de plantes qui poussent dans la région. Ou de romantiques rosiers grimpants sur des treillages de châtaigniers. Ce sont de petits poteaux fendus de bois de châtaignier qui sont tressés façon grilles avec des fils de fer.
Dans le cas d’une habitation aux lignes épurées, on peut utiliser les matériaux que l’on retrouve dans la maison pour réaliser une clôture partielle ou entière autour du jardin.
Quoi qu’il en soit, si l’on utilise des matériaux divers, combinant ceux que l’on retrouve dans la maison et ceux que l’on retrouve dans l’environnement immédiat, on ne peut pas se tromper.


Une solution tout en sobriété

N’allez pas chercher trop loin, en tous cas. Si vous optez pour un matériau qui n’est pas du tout utilisé dans les environs, reprenez-le à plusieurs endroits, afin que l’ancien s’adapte parfaitement au neuf. Ne vous laissez pas non plus tenter par la pose d’un amalgame de clôtures de styles différents. En combinant judicieusement, vous pouvez obtenir de beaux résultats, mais parfois, la solution la plus sobre, la plus simple, s’avère la meilleure.
J’aime comparer cette démarche à une peinture. Considérez la clôture ou la haie autour du jardin comme le cadre d’une toile. Et demandez-vous si vous avez souvent vu un encadrement fait de matériaux divers. Il est bien évidemment essentiel que le cadre soit en harmonie avec le tableau.


Luk Dirkx – janvier 2009 - www.tuinenlukdirkx.be

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Populaire sur la clôture du jardin

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois