Le gazon

Un nouveau gazon: tapis de gazon ou semis?

Aujourd’hui, nous réservons encore toujours une grande partie du jardin à un espace de verdure, propice à la détente, et surtout, relativement facile à entretenir. Mais pour obtenir un beau gazon, il faut passer par plusieurs étapes. Quelle est la solution à retenir? Semer ou poser des tapis de gazon? Notre architecte de jardin, Luk Dirkx nous éclaire.

Premiers rayons de soleil, la sève qui monte, le rush printanier pour préparer le jardin. Tout le monde connaît ça et ce n’est pas pour rien : on espère un bel été afin de pouvoir profiter à fond d’un magnifique jardin.

Une grande partie du jardin est toujours réservée à une jolie pelouse, propice à la détente mais qui demande aussi relativement peu d’entretien. Si on la tond régulièrement et si on la fertilise de temps en temps avec de l’engrais, on obtient déjà de beaux résultats.

Mais par où commencer? Que faut-il faire pour arriver au résultat souhaité ? Il y a effectivement un tas de choses à faire, avant de semer ou de poser des tapis de gazon. Faisons le point.

Préparer le sol

Pour obtenir un bon résultat, il faut d’abord travailler le sol. En d’autres termes, il faut retourner le sol partout afin d’optimaliser la circulation de l’air et de l’eau dans les végétaux et dans le sol. Si vous ne le faites pas, et que le sol ne subit pas le même traitement partout, cela se remarquera dans le résultat final. Il y a parfois des endroits où l’eau stagne, et cela risque de nuire à la croissance du gazon. Ou s’il subsiste des zones durcies, les racines de l’herbe auront du mal à pousser correctement. Si vous avez des problèmes, plus tard, avec la structure du sol, la seule manière de résoudre cette problématique, c’est de tout reprendre à zéro.

Un travail correct du sol consiste à bécher le sol jusqu’à 60 cm de profondeur. On peut le faire avec une grosse pelleteuse ou un ‘bobcat’, plus petit. Il faut éviter de rouler avec ces lourdes machines sur la partie de terrain déjà retournée, sinon tout sera à nouveau compressé. Le sol doit alors reposer pendant tout un temps afin que les terres se tassent et que l’eau et l’air circulent. Ensuite, on fraise la couche supérieure et on l’émiette. La fraiseuse permet de bien détacher la couche supérieure du sol, afin de faciliter la suite des opérations mais aussi afin de bien mélanger les produits éventuellement ajoutés pour améliorer la qualité du sol.

Amélioration du sol

L’expression parle d’elle-même. Comme le support a une importance cruciale, le sol sur lequel vous allez planter le gazon doit avoir la bonne structure et être fertilisée.

Par structure, j’entends notamment les matières organiques qui doivent être présentes en nombre suffisant dans le sol. C’est important pour la circulation de l’air et de l’eau dans les végétaux mais aussi pour la température.

Et les engrais ? Tout le monde trouve logique de donner de fertiliser le sol. Mais savez-vous quels engrais et dans quelles quantités ? La réponse n’est pas si simple. Autrefois, on déversait un peu n’importe quoi. Tout d‘abord une bonne couche d’engrais champignons et ensuite, quelques granules. Plus tard, on s’est rendu compte que cet engrais champignons produisait trop de calcaire dans le sol, et c’est justement ce dont on n’a pas besoin, sauf si le sol est particulièrement acide. Il vaut donc mieux faire analyser un échantillon du sol. Quoi que l’on dise, on ne peut pas toujours se rendre compte de la quantité d’engrais nécessaire.

Niveler le sol

C’est un joli mot pour dire qu’il faut enlever tous les plissements de terrain. Avant le procéder au semis ou à la pose de tapis, la surface doit être parfaitement égalisée. Quasi au niveau d’eau, pour obtenir un gazon nickel, mais légèrement ondoyant pour un bel ensemble organique. C’est très important afin d’optimaliser la mise en œuvre, car celle-ci va déterminer la facilité avec laquelle vous pourrez tondre par la suite. Si vous devez tondre une pelouse pleine de fosses et de bosses, vous en aurez vite marre.

Il y a différentes manière d’égaliser le sol. Soit avec l’aide d’une machine, si les surfaces à traiter sont importantes, soit manuellement. On utilise généralement le Rotoreg ou fraise de sol pour aplanir de grandes bandes à la fois. Le sol est alors compressé et émietté en même temps, de telle sorte que l’on puisse ensuite semer ou poser les tapis. Quant aux petits gazons, vous pouvez les aplanir avec les pieds, pas à pas et ensuite ratisser le tout pour égaliser.

C’est marrant à voir et autrefois c’était un spectacle que l’on voyait souvent. Plusieurs personnes, collées l’une derrière l’autre s’avançant pas à pas, comme une colonne de pingouins. Un moment de plaisir pendant lequel on taillait une bonne bavette avant de reprendre le jardinage, un boulot qu’il ne faut pas sous-estimer.

La finition: rouleaux de gazon ou semis?

Les tapis de gazon

Vous les avez déjà vus, ces petits rouleaux de 40 cm de large et 2,50m de long. Exactement un m² de surface. On les déroule délicatement et on veille à les poser parfaitement côte à côte. Ensuite, bien les souder et arroser abondamment. (Les professionnels osent même faire le contraire: arroser d’abord, souder ensuite, ce qui fait que le contact entre le tapis et le sol est optimal, mais cela doit se passer de manière très sûre sinon on risque des bosses et des fosses dans le gazon…). N’oubliez pas que dans le cas de tapis de gazon, il faut attendre tout un temps avant de marcher sur le gazon. Les tapis doivent avoir pris racine. Ceci peut prendre plusieurs semaines. Il faut aussi faire très attention lors de la première tonte! Il se peut que plusieurs tapis n’aient pas encore pris racine et si vous êtres trop brusques, vous allez tout arracher.

  • Grâce aux tapis, vous disposez immédiatement d’un beau plan de verdure.
  • Pas de mauvaises herbes en vue.
  • On peut marcher sur ce gazon beaucoup plus rapidement.

Le semis

On peut le faire avec un épandeur, ou à la main. Mais dans ce cas, vous devez avoir l’habitude. Ce n’est pas une sinécure que de semer régulièrement les petites graines de gazon. Après le semis, il faut ratisser précautionneusement les petites graines pour qu’elles se répartissent bien dans la terre et ensuite arroser finement. Autrefois, il fallait tout un temps avant de voir le gazon pousser, mais à l’heure actuelle, il existe des mélanges à croissance rapide.

  • Semer revient moins cher que les tapis de gazon
  • Il y a plus de choix que pour les tapis de gazon, si vous devez semer à des endroits particuliers, par exemple sous un arbre, sur des zones sèches, des zones fort ombragées… Pour la plupart de ces endroits spécifiques, il existe des mélanges de graines spécifiques, il y en a même qui ont été conçues afin de devoir tondre moins souvent. Ce mélange s’appelle alors Low Maintenance. Les tapis de gazon sont produits en masse, on a généralement le choix entre le gazon décoratif et le gazon de détente. Guère plus.
  • Il faut attendre plus longtemps avant de devoir profiter de son gazon de manière optimale, mais c’est un détail que l’on néglige de plus en plus étant donné l’évolution positive des graines de pelouse. Il existe des gazons qui, si l’on utilise le bon mélange, et dans des conditions atmosphériques favorables, sont déjà bien verts après quelques semaines. Ce sont des exceptions, mais de plus en plus courantes…
  • Selon le moment du semis et le type de sol, il est possible que des mauvaises herbes surgissent après quelques semaines à la place de l’herbe. Mais tout va bien…même si cela paraît insurmontable. 90% de ces mauvaises herbes vont disparaître après une année de tonte.

Si vous effectuez correctement la préparation, et si vous soignez votre gazon, après quelques années, vous ne verrez pas la moindre différence entre un semis et des rouleaux de gazon. Ce choix n’est en fin de compte qu’une question de goût personnel.
Bonne chance…


Auteur: Luk Dirkx - www.tuinenlukdirkx.be – avril 2012

Populaire sur le gazon

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois