Partenaires recommandés

easykit logo fr
Zehnder Group
Ventilation

Un air ambiant sain : les différents systèmes de ventilation

Les habitations actuelles sont toujours mieux isolées. L'objectif consiste évidemment à les garder chaudes en hiver et fraîches en été. Revers de la médaille : l'air ambiant est moins vite rafraîchi. Ce qui, à terme, peut se révéler problématique. La solution : une bonne ventilation.
Jadis, lorsque les maisons étaient peu ou mal isolées, le volume d'air intérieur était entièrement régénéré une fois par heure en moyenne. Vu l'isolation efficace, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Des solutions mécaniques sont nécessaires pour conserver une qualité d'air optimale dans l'habitation. Mais cela ne peut entraver l'efficacité de l'isolation.

Les différents types de ventilation

Il existe quatre types de ventilation, dont deux fréquemment utilisés en Belgique : le type C et le type D. Le premier convient parfaitement pour les projets de rénovation pour lesquels le type D est impossible ou trop coûteux. Le type C consiste en une arrivée naturelle d'air frais via des grilles dans les fenêtres, associée à une évacuation mécanique. L'admission s'opère par les pièces ayant un taux d'humidité faible, l'évacuation dans les pièces plus humides, comme la salle de bain. Cependant, l'admission d'un air extérieur froid et l'évacuation d'un air ambiant chaud provoquent de grandes déperditions thermiques.

Type D

Le type D, ou ventilation équilibrée, est une réponse à ce "gaspillage". Tant l'admission que l'évacuation de l'air transitent par un dispositif mécanique, à l'aide de ventilateurs. Un échangeur thermique réchauffe jusqu'à 18 °C l'air extérieur froid, avant de le souffler dans les pièces de vie. Parfait pour les habitations neuves, ce système peut également être appliqué lors de rénovations en profondeur. Le surcoût de cette ventilation est amorti sur plusieurs années, grâce aux économies de chauffage réalisées.

Ventilation gérée par la demande

Dans la plupart des cas, ces deux systèmes sont associés à des capteurs qui évaluent l'humidité de l'air ambiant et détectent une présence humaine. En ne ventilant l'air ambiant que lorsque c'est nécessaire, l'air chaud demeure à l'intérieur et l'air froid à l'extérieur. Désormais, une gestion par zone est également possible, afin de ventiler l'une ou l'autre pièce en fonction des besoins (c.-à-d. en cas de présence humaine).

Conséquences d'une mauvaise ventilation

Une ventilation médiocre peut entraîner des conséquences néfastes sur l'habitation. L'air chaud et humide peut s'accumuler, surtout dans les salles de bains, provoquant l'apparition de taches d'humidité sur les murs. Mais c'est surtout un nid à champignons et moisissures… Les personnes souffrant d'allergies ont tout intérêt à équiper leur habitation d'un système de ventilation efficace. Sans rafraîchissement régulier, une mauvaise qualité de l'air ambiant peut entraîner des problèmes respiratoires.

Pour en savoir plus sur la ventilation des logements, rendez-vous dans l'un de nos Big Blue Points, que vous trouverez dans quelques salles d'exposition Van Marcke Inspirations, ou auprès de notre centre d'expertise Big Blue à Zaventem.

Source: O!blog

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois