Chauffage

Limiter les pertes énergétiques dans votre système de chauffage ? La bonne qualité d’eau a une importance cruciale

Le traitement de l’eau devient de plus en plus courant en Belgique, même s’il est encore trop fréquemment associé à l’eau sanitaire. Alors que la qualité de l’eau qui circule dans votre installation de chauffage central, les tuyaux de chauffage par le sol ou les capteurs solaires doit également être bonne pour éviter des problèmes dans votre installation et une facture d’énergie (encore) plus élevée. Demandez pour cette raison à votre spécialiste du chauffage de vérifier la qualité de votre eau de chauffage lors d’un prochain entretien.

L’eau de chauffage circule dans les conduites, les radiateurs et la chaudière. Quand cette eau est polluée, trop dure, trop alcaline ou trop salée et qu’elle est chauffée dans le circuit de chauffage, les particules de saleté et les minéraux forment des dépôts, qui s’épaississent aux endroits les plus chauds. Une petite couche de 1 mm de dépôt sur une surface d’émission de chaleur réduit l’émission de chaleur d’environ 10 %, réduisant ainsi l’efficacité de votre appareil de chauffage de 10 %. Par conséquent, il faudra 10 % d’énergie supplémentaire pour maintenir votre maison aussi chaude. En outre, ces dépôts peuvent provoquer des pannes ou des coûts de maintenance élevés.

Pour prévenir les dépôts de calcaire, remplissez votre système de chauffage d’eau adoucie ou déminéralisée. Avec une eau adoucie, le calcium et le magnésium ont été éliminés de l’eau et donc aucun dépôt calcaire ne peut se former. Avec de l’eau déminéralisée, tous les minéraux ont été éliminés de l’eau, ce qui évite la corrosion. Votre chauffage central fonctionnera donc de manière optimale et économique.

Outre les dépôts, la corrosion est un problème très courant. La corrosion provoque la formation de boues de corrosion (de la magnétite noire à la rouille de couleur rouge) et est presque entièrement due à la présence d’oxygène dans l’installation, à un mauvais mélange de métaux, à un pH trop élevé (acidité) ou à une teneur en sel trop importante dans l'eau de chauffage.

La plupart des fabricants de chaudières exigent donc que le remplissage, la recharge et l'eau du système soient conformes aux directives de la norme allemande VDI-2035. Elles contiennent des valeurs indicatives pour la dureté, le pH, la conductivité (une indication de la teneur en sel) et la valeur pH en fonction des métaux utilisés et des capacités des chaudières.

Depuis juillet 2021, le CSTC belge (Centre scientifique et technique de la construction) souligne aussi l’importance de la qualité des eaux de remplissage, d’appoint et du système pour les installations de chauffage par le biais de la Note d’information technique (NIT) 278, à laquelle tous les fabricants et importateurs d’appareils de chauffage membres de l’ATTB (Association pour les techniques thermiques en Belgique) souscrivent.

Faites tester votre eau de chauffage

Comme les dépôts calcaires et la corrosion sont des phénomènes insidieux, le CSTC recommande dans sa nouvelle NIT 278 de surveiller de près la qualité de l’eau de tous les systèmes de chauffage. Vous pouvez obtenir des kits gratuits pour tester l’eau de chauffage auprès du spécialiste du traitement de l’eau BWT. Une dureté trop forte de l’eau de remplissage provoquera la formation de calcaire, un pH trop élevé (niveau d’acidité) et une teneur en sel trop élevée dans l’eau du chauffage augmenteront la formation de corrosion.

Traitement de l’eau de chauffage comme solution

Dans les anciennes installations avec des dépôts et/ou de la corrosion, il est préférable de vidanger l’eau, de nettoyer l’installation si nécessaire, puis de la remplir à nouveau avec de l’eau adoucie ou déminéralisée.

Quand c’est impossible, le spécialiste du traitement de l’eau, BWT, conseille un appareil d’osmose inverse mobile comme le nouvel AQA Therm MOVE Power pour réduire la teneur en sel (conductivité) de l’eau de chauffage sans avoir à mettre le système hors service. En outre, les additifs peuvent stabiliser la situation et prévenir d’autres dommages. A cet effet, le spécialise de traitement de l’eau BWT propose la gamme SoluTECH. Cette gamme se compose de produits liquides - pour chaque méthode de chauffage, un produit SoluTECH spécifique a été développé - qu’un installateur de CC peut ajouter à l’eau de chauffage. Il suffit de 500 ml à 1 l de produit pour traiter suffisamment 100 litres d’eau de chauffage.

Votre spécialiste CC peut toujours contacter BWT pour un conseil sur mesure pour votre installation CC.

Source: Marquiz

Répertoire des entreprises

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois