Isolation

Les erreurs à éviter quand on isole son habitation

Partenaires recommandés

Logo Recticel - Isolation
L’énergie coûte de plus en plus cher. Mieux vaut donc ne pas la gaspiller. Seule solution : isoler son habitation de la tête aux pieds. C'est le point de départ incontournable de tout chantier visant à réduire les déperditions énergétiques.

Si vous êtes bricoleur, vous pouvez réaliser l’isolation de votre habitation vous-même. Mais attention, il y a des erreurs à éviter absolument. Habitos.be vous guide pour une isolation sans faille en 5 étapes.

Erreur n°1 : Les panneaux d’isolation non jointifs

Les joints entre les panneaux d’isolation doivent être parfaitement fermés, sinon la chaleur s’échappe par les fentes et fissures. Il existe des panneaux isolants avec des bords rainurés-languettés qui s’emboîtent parfaitement et rendent la pose plus facile. Si vos plaques sont coupées sur mesure, veillez à ce que les coupes soient bien droites.

Erreur n°2 : Des bavures de mortier

Les bavures de mortier non éliminées (qui se forment lorsque l’on presse les briques entre elles) ou trop peu de crochets muraux  provoquent une mauvaise fermeture de la couche isolante contre le mur intérieur. Autre risque : l’isolation, au fil du temps, se décolle de la paroi et il y a un risque de pont thermique et d’accumulation d’humidité. Soignez donc la maçonnerie, éliminez les bavures de mortier et utilisez suffisamment de crochets.

Erreur n°3: Un vide d’air dans l’isolation du toit

Auparavant, il était recommandé de laisser un vide d’air entre la couche d’isolation du toit et la sous-toiture. Aujourd’hui, cette solution semble aberrante et l’on préconise de remplir intégralement et de la façon la plus épaisse possible cet espace afin d'éviter que la chaleur de l'habitation ne s'échappe.

Erreur n°4 : Pas d’étanchéité à l’air et à la vapeur

Pour réaliser des économies d’énergie, une bonne isolation de l’habitation doit absolument aller de pair avec l’étanchéité à l’air de celle-ci. Sinon, l’air froid s’engouffre dans les fuites et fentes (infiltration), et inversement, l’air chaud de votre intérieur s’échappe (exfiltration). Deuxième raison : l’étanchéité à l’air protège votre habitation contre l’humidité et la condensation. Comment faire ? Il faut placer un pare-vapeur sur la face chaude de l’isolant. Ce matériau va permettre de boucher tous les espaces par lesquels l’air chaud pourrait s’échapper et limiter la quantité de vapeur d’eau traversant les parois.  
 
Différentes solutions permettent d’obtenir des parois étanches à l’air :
  • Un film ou une membrane dans les parois à ossature, avec recouvrements collés ou fermés à l’aide de bandes adhésives
  • Des plaques de plâtre dont les joints sont fermés avec un enduit
  • Un enduit (plâtre, chaux, argile ou ciment) sur la face interne des murs et plafonds
  • Des joints à comprimer dans un châssis entre ouvrant et dormant et autour du vitrage
  • Une membrane et une chape continues sur les planchers.

Erreur n°5 : Une isolation de sol inappropriée

Les produits isolants sont classés en plusieurs groupes (mur, sol, toit) et ce n’est pas un hasard : ils doivent répondre aux besoins spécifiques de chaque application. Dans le cas d’une isolation de sol, le matériau choisi doit être suffisamment résistant à la pression. Pensez-y : il y a en effet beaucoup de poids à supporter (revêtement, plancher). Sinon, le sol risque de se fissurer.
Auteur : TiM Vanhove – janvier 2014

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois