Les systèmes électrotechniques

Combien payez-vous vraiment pour votre énergie?

Partenaires recommandés

logo SoSimply
easykit logo fr

Remplacer les appareils ménagers par des modèles sobres, installer un compteur bi-horaire, consommer différemment. Quelles sont les mesures qui ont le plus grand impact sur votre consommation d'énergie? Pour le savoir, nous avons élaboré deux scénarios.


Comme dans les années 70 et 80, l’énergie est redevenue un bien coûteux. Très coûteux.... Il s’agit donc d’économiser. Encore faut-il se montrer malin et cohérent. Les exemples ci-dessous, tirés de la vraie vie, devraient être suffisamment inspirants.

Ménage A

Le Ménage A habite une unifamiliale rénovée à Bruxelles. Les parents travaillent l’un et l’autre à l’extérieur et les enfants, 12 et 15 ans, sont à l’école jusqu’à 16 h, après quoi ils vont faire leurs devoirs chez grand-maman.

À 19 h, tout le monde est à la maison, on cuisine sur la plaque à induction (40 min/jour, 400 kWh/an) et la hotte marche à fond (40 min/jour, 25 kWh/an). À la dernière minute, le cadet sort la mayonnaise du frigo (label A+, 201 kWh/an) et tout le monde passe à table, éclairée par un luminaire sur pied avec ampoule économique (5 h/jour, 34 kWh/an).

Facebook

Après le souper, les assiettes et les couverts filent au lave-vaisselle (288 kWh/an) et on allume la télé (LCD de 125W, 4 h/jour, 241 kWh/an). Papa attend 22 h pour mettre en route mettre le lave-linge (label AAA, 4 fois/semaine, 173 kWh/an), heure d’entrée en vigueur du tarif bi-horaire pour lequel il a opté par son contrat Electrabel Vert Plus (3 ans). Maman lit ses mails et fait un brin de causette sur Facebook (4 h/jour, 106 kWh/an). Avant d’aller dormir, ils éteignent la télé et l’ordinateur (ce qui leur économise 22kWh et 25kWh par an, respectivement).

Le matin, le réveil-radio s’allume (continu, 20 kWh/an), et on lance le percolateur (10 min/jour, 42kWh) et le grille-pain (10 min/jour, 5 kWh/jour). On attend le week-end pour tondre la pelouse (1 h/semaine, 40 kWh), passer l’aspirateur (2 h/semaine, 70 kWh) et repasser (5 h/semaine, 260 kWh/an) pour profiter du tarif heures creuses qui, depuis 2007, correspond à 55% du temps disponible.

 

Au final, pas d’économie
La consommation électrique s’élève à un total de 1905 kWh par an – ce qui peut paraître irréaliste, un ménage avec deux enfants consommant en moyenne quelque 3500 kWh. Pour cela, notre ménage A paie à Electrabel 12,11 cents/kWh en heures de pointe et 7,07 cents en heures creuses, ainsi qu’au gestionnaire de réseau Sibelga 8,80 cents/kWh (pointe) et 6,37 cents/kWh (creux). Pour la consommation en heures creuses (831 kWh ou 43 %), ils paient donc 111,68 euros et pour celle en pointe (1074 kWh), 224,46, soit un total de 336,14 euros, une légère économie par rapport aux 354,33 euros qu’ils auraient payés au tarif mono-horaire (10,23 cents/kWh). Elle est toutefois annulée par une redevance annuelle plus chère (116,25 euros pour un compteur bi-horaire contre 84 euros pour un compteur simple). Et nous ne tenons pas encore compte de l’amortissement des frais d’installation (en fonction du gestionnaire de réseau, de l’ordre de 250 euros).

 

Ménage B

Le Ménage B habite à Louvain et a deux petits enfants de 2 et 5 ans. Le plus jeune reste toute la journée avec sa maman, en congé parental chez elle. L’aîné va à la maternelle, mais mange le midi à la maison.

Maman prépare deux repas chauds par jour sur une plaque électrique classique (5 h/jour, 928 kWh/an). Le réfrigérateur (label C, continu, 500 kWh/an) et le lave-linge (6 fois/semaine, 300 kWh/an) accusent leur âge, eux aussi. Comme elle lessive beaucoup, elle utilise souvent le séchoir (label C, 4 fois/semaine, 380 kWh/an). Après la sieste, les deux enfants regardent la télé plusieurs heures d’affilée (un écran plasma gagné à un concours, 5 h/jour, 420 kWh/an + 22kWh en mode éco).
 

Petites économies

Le ménage a un contrat mono-horaire avec Lampiris (à 9,96 cents/kWh). Au total, le ménage consomme 2552 kWh par an. Avec la facture du distributeur Iverlek (11,54 cents/kWh), le total se monte à 548,68 euros par an. Imaginons que, comme le ménage A, il consommerait 43% en heures creuses (8,20 cents pour l’énergie et 7,84 cent pour la distribution), le ménage B ne paierait "que" 507,75 euros. Comme Lampiris demande, pour les deux tarifs, un forfait identique de 40 euros, le ménage B pourrait donc économiser 40,93 euros chaque année. Cette économie serait évidemment plus élevée si les appareils gourmands étaient remplacés par des modèles moins énergivores.

 
Source: L'Echo

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois