Ventilation naturelle ou mécanique ?

Modifié par Vinciane Pinte le 28/03/2013

Il existe deux manières de ventiler une habitation: naturelle – depuis l’ouverture de la fenêtre jusqu’à l’utilisation des grilles de ventilation – et mécanique.

Découvrez les conseils de nos experts

Ventilation naturelle
Ventilation naturelle
© Renson

Ventilation naturelle

  • Dans un cas de figure idéal, l’air frais est acheminé par le biais des grilles d’aération, des fenêtres, des portes ou des murs extérieurs
  • La toute dernière génération de grilles est auto-réglable. En cas de grand vent, elle ne laisse pas passer plus d’air qu’en cas de calme plat
  • L’air vicié est évacué par une cheminée
  • Une installation de ventilation naturelle est moins coûteuse qu’une installation mécanique
  • On consomme plus d’énergie dans le cas d’une ventilation mécanique parce que l’air amené est plus difficile à contrôler et parce que la ventilation mécanique permet une récupération de chaleur.

Ventilation mécanique

  • Un ventilateur aspire l’air frais extérieur et évacue l’air vicié. La chaleur de l’air évacué peut être récupérée à l’aide d’un échangeur thermique, ce qui permet de réchauffer l’air provenant de l’extérieur
  • On peut mieux régler les flux d’air
  • L’évacuation d’air doit être installée à au moins 2 mètres de l’amenée d’air. Ce, afin d’éviter que l’air évacué ne soit à nouveau aspiré à l’intérieur. L’évacuation peut aussi se faire par une cheminée.

Systèmes de ventilation

Système Amenée d'air Evacuation d'air
 Système A  Naturelle  Naturelle
 Système B  Mécanique  Naturelle
 Système C  Naturelle  Mécanique
 Système C+  Naturelle contrôlée  Mécanique
 Système D  Mécanique  Mécanique

Brochures pour ventilation

Plus d’info ?