Régler un système de ventilation mécanique

Modifié par Vinciane Pinte le 16/04/2013

Un système de ventilation a pour but d’évacuer l’air des pièces humides et d’amener de l’air dans les pièces sèches. Dans les systèmes à ventilation mécanique (système B, C et D), conformément à la réglementation PEB, il faut pouvoir démontrer que les débits requis peuvent être atteints. On peut mesurer la capacité d’un système aux différents extracteurs d’amenée et d’évacuation et les régler de telle sorte que le débit d’air effectif corresponde au débit d’air requis.

Découvrez les conseils de nos experts

© Luchtwinkel
Si l’on veut amener les débits à des valeurs correctes, on procède à un réglage. Dans la pratique, les valeurs mesurées peuvent être un peu plus élevées que la valeur requise.
Par contre, des valeurs inférieures ne sont pas tolérées.
Si on n’obtient pas le débit requis dans une pièce donnée, vous risquez une amende dans le cadre de la réglementation PEB.
Si dans chaque pièce, le débit ne dépasse jamais de 20 % la valeur requise, l’installation sera estimée "de bonne qualité" et on peut même assister à une réduction de la valeur E du fait d’une amélioration du coefficient « m » (coefficient de qualité de l’installation).
Il n’est cependant pas interdit d’avoir un débit qui dépasse de 20% le débit requis. Il y aura un coefficient “m” de moins bonne qualité et l’installation engendrera une moindre réduction de la valeur E.

Le réglage proprement dit

Pour régler une installation de ventilation, on procède comme suit : toutes les portes intérieures doivent être fermées, toutes les grilles des fenêtres doivent rester ouvertes dans le cas d’un système C et le dispositif doit être réglé au maximum de sa capacité pour la prise des mesures.
Dans ce cas de figure, les valeurs de pression relevées dans l’habitation correspondent aux valeurs théoriques de pression requises. Ces valeurs sont reprises dans les normes relatives aux ouvertures (grilles et interstices sous les portes).
 
Dans la pratique, les grilles des fenêtres seront réglées sur d’autres positions, le débit du dispositif sera plus faible et les portes peuvent rester ouvertes. En outre, il peut y avoir du vent aussi. Ce qui fait qu’un système de ventilation (même le système mécanique) ne va pas toujours afficher des valeurs correctes.
 
Mais ce n’est pas un problème. Les débits ne doivent être démontrés que lors du réglage du système. Un système de ventilation équilibré se doit d’être en équilibre au moment du réglage. Lors de la mise en route du système, chaque utilisateur est libre de s’écarter des exigences posées par la réglementation PEB. Le réglage de l’installation sert en fait à mettre le système en conformité avec le PEB. Si, dans la pratique, il y a des écarts, cela ne veut pas dire que le système va tomber en panne ou que la ventilation sera insuffisante dans l’habitation. Il faut se fier à son bon sens ! Il est également parfaitement sensé d’utiliser de temps à autre le système de ventilation en position 2 ou 3.
 
Quoi qu’il en soit, on ne peut modifier les positions des ventilateurs et des grilles. Il faut toujours être à même de démontrer que votre système de ventilation peut produire les débits requis. Un filtre encrassé dans un système D ou un ventilateur d’extraction plein de poussière peuvent avoir un impact plus que négatif sur le débit d’air. Il faut donc veiller à nettoyer régulièrement l’installation.
 

Les appareils de mesure

Le réglage se fait par l’intermédiaire d’un appareil qui mesure le débit à chaque bouche d’extraction mécanique et à chaque bouche d’amenée mécanique. Les grilles qui servent aux amenées et aux évacuations d’air naturelles ne doivent pas être mesurées lors du réglage. Celles-ci doivent satisfaire à d’autres exigences.
 
Les appareils de mesure sont équipés d’un entonnoir que l’on peut poser sur le ventilateur ou sur la grille. Plus l’entonnoir sera grand, plus les mesures seront précises. Certains appareils de mesure plus onéreux fonctionnent avec un correcteur automatique de pression de telle sorte que la contre-pression de l’appareil de mesure est éliminée. Le résultat des mesures de ces appareils est plus précis.

Le réglage prend du temps

Au moment du réglage proprement dit, il est important de se rappeler que l’adaptation d’un ventilateur va modifier les débits des autres ventilateurs. Si l’on règle un ventilateur, on règle la pression pour tout le système. Les installateurs qui prétendent mesurer tous les ventilateurs et les régler en une seule fois racontent des bobards. Ce qui explique qu’un installateur qui fait correctement son travail prendra beaucoup plus de temps. Il faut compter 2 ou 3 heures si on veut faire le réglage correctement.
 

Modifications récentes

Le 30 novembre 2012, une nouvelle spécification a été élaborée à l’annexe 6 du Décret ministériel relatif aux rapports de mesure. Il faut obligatoirement présenter un rapport de mesure comme élément de preuve si l’on veut démontrer que le coefficient « m » de l’installation a été amélioré.
Auteur : Andy Camps, spécialiste de la ventilation, mars 2013

Brochures pour ventilation

Plus d’info ?