Isoler sans sous-toiture : possible ou pas ?

Modifié par Vinciane Pinte le 17/06/2015

Si vous isolez, commencez par le toit car il constitue le plus grand poste de déperdition. Un toit non isolé laisse s’échapper 2 fois plus de chaleur que des murs extérieurs non isolés. L’isolation de votre toiture apporte donc très vite une économie d’énergie allant jusqu’à 30% de votre facture énergétique. Cependant, si vous isolez, soyez attentif au matériau d’isolation ainsi qu’à la finition étanche à l’air, assurée par le pare-vent/vapeur, et la qualité de la sous-toiture, afin d’obtenir un résultat optimal.

Découvrez les conseils de nos experts

-
-
© Isover

Membrane pare-vent/pare-vapeur versus sous-toiture

Un pare-vent/ vapeur tel que Vario KM Duplex, Vario XtraSafe ou Difunorm Powergrip est appliqué sous la couche d’isolation, c’est-à-dire du côté chaud du toit. Un pare-vent/ vapeur doit assurer l’étanchéité à l’air de la construction. Ainsi, aucun flux d’air intérieur humide ne peut circuler autour ou à travers l’isolation et l’air ne peut transiter, à travers la construction, de l’intérieur vers l’extérieur ou, inversement. En outre, le pare-vapeur empêche la condensation de la vapeur d’eau (toujours présente dans une maison, en raison des cuissons, douches et bains…) du côté froid de la toiture. La condensation peut en effet entraîner des moisissures et, à terme, la putréfaction du bois. 

.
© Isover
Une sous-toiture est appliquée entre l’isolant et la couverture de toiture, c’est-à-dire du côté froid du toit. La sous-toiture empêche la pénétration de l’humidité, du vent et du blizzard et évite ainsi que les infiltrations n’attaquent la structure du toit. La putréfaction du bois pourrait entraîner à terme des problèmes de stabilité. Le CSTC donne la préférence à une sous-toiture très perméable à la vapeur (ouverte à la vapeur), afin que l’humidité de l’air puisse s’échapper. L’humidité qui ne peut s’échapper entraîne des moisissures. Et, les moisissures ont un grand potentiel allergénique et peuvent sérieusement miner une structure de toit en bois.

Puis-je également me passer d’une sous-toiture ?

Si l’on s’en tient purement à la physique du bâtiment, le film de sous-toiture est indispensable lorsqu’on isole. En l’absence de sous-toiture, la structure du toit peut être attaquée, comme décrit ci-dessus, et entraîner d’éventuels problèmes de stabilité ou de salubrité.
De même, si l’on s’en tient purement à la physique du bâtiment, cette sous-toiture doit être perméable à la vapeur afin que l’humidité puisse s’échapper de la construction du toit, vous évitant ainsi les moisissures.
Dans les nouvelles constructions, on placera toujours une sous-toiture perméable à la vapeur du côté extérieur de la structure en bois du toit (sous les tuiles). En rénovation, la situation de départ n’est pas toujours idéale en termes de physique du bâtiment. Nous sommes alors confrontés à l’un des trois scénarios suivants :

Scénario 1 : présence d’une sous-toiture perméable à la vapeur, en bon état

Dans ce cas, vous pouvez appliquer une isolation entre les pannes ou chevrons, placer éventuellement une couche d’isolation supplémentaire en dessous et enfin, un pare-vent/vapeur. ISOVER conseille toujours le système VARIO pour une toiture à fermes.
Pour une toiture à pannes, ISOVER conseille le système Suspente Integra qui permet une double couche d’isolation. Ce système peut également être utilisé pour une seconde couche d’isolation avec une toiture à fermes.
.
© Isover

Scénario 2 : vous ne savez pas avec certitude si votre sous-toiture est perméable ou imperméable à la vapeur mais elle est en bon état

Dans ce cas, vous pouvez également appliquer l’isolant entre les chevrons, placer éventuellement une couche d’isolation supplémentaire en dessous (par exemple avec les Suspente Integra2), et puis un pare-vapeur. Vous devez toutefois impérativement choisir un pare-vent/vapeur qui freine la vapeur tout en régulant l’humidité, comme Vario KM duplex ou Vario XtraSafe.


 

Scénario 3 : il n’y a pas de sous-toiture ou la sous-toiture n’est plus en bon état

En principe, il est préférable d’enlever les tuiles pour poser une bonne sous-toiture avant d’isoler. Ou alors, vous pouvez opter pour une isolation de toiture sarking, qui est placée par l’extérieur sur la charpente et combinée à une nouvelle sous-toiture.µ

Vu l’investissement conséquent que cela représente dans les deux cas, le CSTC prévoit deux alternatives :

3.1. SOIT vous pouvez isoler comme décrit dans le scénario 1 MAIS vous devez veiller à placer une sous-toiture de qualité dès que vos tuiles sont usées et doivent être remplacées.
3.2. SOIT vous posez une sous-toiture provisoire  – une sous-toiture de substitution – côté intérieur, et vous continuez comme décrit dans le scénario 1.


Plus d'info ? Isover
 

Brochures pour isolation

Plus d’info ?