Des moisissures et encore des moisissures

Modifié par TiM Vanhove le 12/05/2016

L’automne est bien là et voilà que les problèmes d’humidité repointent le bout de leur nez dans la maison. Le bon père de famille sait que cela va de pair avec l’apparition des moisissures. On est déjà plus avancés si l’on sait de quoi il s’agit et comme il fallait s’y attendre dans cette rubrique, la ventilation constitue une partie de la solution.

Découvrez les conseils de nos experts

Cheval pommelé
© Luchtwinkel
Cheval pommelé
© Luchtwinkel
Condensation
© Luchtwinkel
Condensation
© Luchtwinkel
Cheval pommelé
© Luchtwinkel
moisissure sur les murs
-
© Luchtwinkel
Cheval pommelé
© Luchtwinkel

Mais le système de ventilation peut au contraire aussi aggraver le problème de moisissures en les éparpillant. Une raison de plus pour examiner ces moisissures à la loupe.

Les moisissures

Les moisissures sont un phénomène naturel. A l’extérieur, on les reconnaît facilement à l’odeur surtout en forêt où gisent les feuilles mortes. L’odeur que nous sentons provient en partie des spores invisibles de ces moisissures. Les moisissures qui apparaissent dans le bois ont pour but de décomposer les feuilles et les branches mortes. De cette manière, les moisissures veillent constamment au renouveau de la nature.

Sans le savoir, nous respirons tous les jours différentes espèces de moisissures. La plupart des moisissures que l’on côtoie en plein air, dans la nature, ne sont pas nuisibles du moins dans les quantités en présence.

Dans la maison, cependant, les moisissures peuvent s’accumuler. Un signe qui ne trompe pas, c’est cette odeur de moisi que l’on reconnait facilement dans la maison, surtout par temps de pluie. La relative humidité dans une maison mal ventilée peut atteindre les 70%. Outre l’odeur de moisi, les taches noires typiques sur les murs sont un autre signe de la présence de moisissures. Parfois il suffit de reculer une armoire ou de défaire un coin de tapisserie (si elle ne se détache pas toute seule), mais les moisissures, on ne peut pas les cacher.

D’ou proviennent ces moisissures?

Les spores de moisissures sont toujours présentes dans l’air. La plupart des espèces de moisissures sont inoffensives tant qu’il y a peu d’humidité présente. Mais dans le cas d’une fuite d’eau, d’humidité ascendante dans les murs ou si l’hygrométrie de la maison est trop élevée (par exemple en ventilant trop peu), on a un terrain de culture idéal pour les moisissures. Une cave inondée, c’est non seulement le problème de l’eau infiltrée et des dégâts immédiatement visibles, mais les moisissures qui apparaissent quelques jours plus tard apportent encore d’autres soucis.

C’est quoi le problème des moisissures?

Les moisissures produisent des allergènes (des particules qui provoquent des réactions allergiques), des particules irritantes et parfois aussi des particules toxiques (mycotoxine). Respirer les moisissures ou les pores des moisissures peut provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibles. Ces réactions ressemblent aux symptômes du rhume des foins : nez qui coule, yeux rouges et irritations cutanées. La réaction peut être immédiate, mais on peut aussi avoir un effet retard. Les personnes qui souffrent d’asthme risquent la crise d’asthme. Une exposition de longue durée peut également provoquer des allergies chez les personnes en bonne santé.

Comment se débarrasser des moisissures?

On ne peut empêcher les moisissures contenues dans l’air ambiant de pénétrer dans la maison. Certaines personnes ne jurent que par de bons filtres sur leurs systèmes D et sont persuadées qu’aucune moisissure ne peut entrer. Plusieurs études (dont certaines n’ont pas encore livré leurs conclusions définitives) démontrent qu’un bon filtre ne peut garantir l’absence totale de moisissures dans une habitation. Ces mêmes études démontrent (du moins provisoirement) que la concentration en moisissures chute sensiblement après le filtrage, mais n’induit pas pour autant une chute sensible de celles-ci à l’intérieur de l’habitation.

La meilleure méthode pour lutter contre la formation de moisissures est de veiller à ne pas avoir la formation d’un terrain de culture pour ces moisissures. En d’autres termes, il faut que la maison reste sèche. Une hygrométrie relative de plus de 70% est catastrophique. Entre 30% et 50% d’hygrométrie relative, à 21°C, on n’aura pas de formation de moisissures.

Si vous avez un problème de moisissures, il faut procéder par étapes pour résoudre le problème :

  • Il faut tout d’abord enlever toutes ces moisissures: c’est un travail pour lequel il vaut mieux se protéger les mains, les bras, les yeux et les poumons (porter des gants longs, des lunettes et un masque à poussières conçu pour ce genre de travail). Il faut de l’eau et du détergent pour enlever les moisissures. N’oubliez pas, après le nettoyage, de tout sécher. En effet, si la surface reste humide, les moisissures réapparaîtront très vite.
     
  • Repérer la cause de ces moisissures et y remédier. S’il s’agit d’une fuite d’eau, il faut la colmater. S’il s’agit d’une hygrométrie trop élevée, il faut faire installer un système de ventilation.

Les moisissures, c’est un problème moderne

Aujourd’hui, il est parfaitement logique de bien isoler une nouvelle habitation. Pour ce qui est des habitations existantes, c’est logique aussi, si l’on se soucie des questions d’énergie. Ce qui suit, toutes les personnes qui rénovent devraient le savoir. S’il se forme de la condensation sur les vitres, à l’intérieur, ne vous précipitez pas pour remplacer ces fenêtres par des versions super isolantes.

Si de l’eau de condensation apparaît sur l’intérieur des fenêtres, c’est qu’il y a un problème d’hygrométrie trop élevée dans la maison. La formation de condensation sur des vitres froides est la preuve de ce problème. En remplaçant les fenêtres par des fenêtres superisolantes, le problème de l’hygrométrie trop élevée ne sera pas résolu. Si aucune action n’est entreprise au niveau de la ventilation et que l’on remplace les fenêtres, après quelque temps, il y aura formation de moisissures près des fenêtres. Les fenêtres sont mieux isolées que le mur dans lequel elles sont insérées et le problème de condensation n’aura fait que se déplacer.

Le problème se situe peut-être au niveau du système de ventilation

Bien que la ventilation constitue généralement une solution idéale pour une hygrométrie trop élevée dans la maison, il se peut que le système de ventilation aggrave davantage le problème de moisissures.

Le mot-clef dans l’explication de ce problème, c’est “humidité ». En effet, on peut toujours avoir l’apparition d’humidité dans un système de ventilation. Dans le cas d’un système de ventilation équilibré, c’est dans l’échangeur de chaleur que cela se passe. Dans un système C, c’est à l’endroit où l’air froid extérieur entre en contact avec l’air chaud intérieur. Dans le cas d’un système D doté d’un échangeur de chaleur à plateaux, il est donc très important de faire examiner régulièrement le dispositif d’expulsion de la condensation et de le faire nettoyer. Quant au système C, la grille à l’intérieur de la maison devrait être nettoyée chaque année. Surtout si en tant qu’occupant vous avez l’habitude de couper le système de ventilation (en fait, on ne peut jamais le couper), vous devez tout particulièrement veiller à cet entretien. Dans le cas d’un système C, la fermeture des clapets induit un peu de condensation à l’intérieur du clapet ainsi que la formation de moisissures. Dans le cas d’un système D, on peut avoir de l’eau qui stagne dans l’échangeur de chaleur, ce qui pourrait aussi provoquer la formation de moisissures.

La conclusion s’impose!

Ventilez! Encore et encore !


Et si vous voulez en savoir plus sur les moisissures: Epa


Auteur: Andy Camps – Luchtwinkel.be – août 2011
 

Brochures pour ventilation

Plus d’info ?