Energie

La biomasse pour chauffer nos maisons

Partenaires recommandés

logo Groupe Atlantic
Antargaz logo
Logo Remeha - Chauffage
Les différentes crises pétrolières et la réduction des émissions de CO2 pour raisons écologiques nous obligent à remplacer les énergies fossiles par des énergies renouvelables. Parmi celles-ci, il y a la biomasse. C’est quoi ? Comment ça marche ? On vous dit tout sur cette forme d’énergie.

C’est quoi la biomasse ?

C’est l’ensemble des matières organiques, végétales et animales, qui peuvent être employées comme source d’énergie (électricité verte, chaleur verte et biocarburants). Quelles sont ces matières ? Bois, déchets des industries du bois (les pellets, donc), déchets agricoles (pailles, lisiers, fientes, etc.), fraction organique des déchets ménagers et des industries agro-alimentaires, produits de méthanisation (lisiers, boues d'épuration, décharges, ...).

Comment ça marche ?

La valorisation énergétique de la biomasse se fait essentiellement par combustion. Une partie de la chaleur produite peut être transformée en une énergie mécanique par la vapeur ou un moteur. Si le moteur ou la turbine à vapeur sont couplés à une génératrice électrique, il y a production d’électricité. Pour des fins énergétiques, la biomasse est conditionnée sous la forme d’un combustible solide (bûches, plaquettes, pellets, charbon de bois, …), ou d’un carburant liquide (biocarburant ou agrocarburant), ou d’un carburant gazeux, soit par biométhanisation (biogaz ou biométhane), soit par gazéification (gaz de synthèse).

Les avantages de la biomasse

  • La biomasse est un combustible renouvelable et réparti sur toute la surface du globe. 
  • Elle est neutre au niveau du CO2 puisque la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère lors de la combustion de la biomasse est compensée par la quantité de CO2 absorbée durant la vie de l’arbre, via la photosynthèse. 
  • En théorie, la biomasse ne participe pas au réchauffement climatique, à condition notamment que l’on maintienne les surfaces boisées en l’état, par une gestion durable des forêts. 
  • Contrairement aux combustibles fossiles en provenance de Russie ou du Moyen-Orient, la biomasse est locale.Elle évite le transport sur de longues distances, le gaspillage d’énergie et l’augmentation des coûts. 
  • La biomasse réduit notre dépendance énergétique vis-à-vis de pays tiers et améliore notre sécurité d’approvisionnement. Elle maintient et crée des activités et de l’emploi à l’échelle locale (production, collecte, conditionnement, transport, etc.).

Coût des combustibles par kWh

  • Électricité jour : 20 cents/kWh 
  • Électricité nuit : 15 cents/kWh 
  • Électricité bi-horaire (25/75%) : 17 cents/kWh 
  • Fuel : 8, 9 cents/kWh 
  • Gaz : 7, 5 cents/kWh 
  • BIOMASSE - Pellets en vrac : 6 cents/kWh 
  • BIOMASSE - Stère de bois : 4 à 5 cents/kWh

La solution ? Un mix énergétique

Les spécialistes de l’énergie s’accordent tous sur ce point : la solution alternative au pétrole ne sera pas unique mais diversifiée. La biomasse en fait inévitablement partie, en combinaison avec d’autres sources d’énergie renouvelable. Gilles Gauthier, de Valbiom, confirme : « Partout en Europe, la biomasse présente un potentiel énorme en termes de production d’électricité et de chaleur. En ce qui concerne l’électricité, c’est vraiment l’éolien et la biomasse qui présentent le plus grand potentiel, soit entre 30 et 50 % de l’approvisionnement final en 2020. Pour la production de chaleur, la biomasse pourrait représenter 80 % de l’approvisionnement en 2020 ». Ce mix énergétique d’énergies renouvelables va évidemment de pair avec une utilisation plus rationnelle de l’énergie.

Concrètement, comment faire à mon échelle ?

Concrètement, quel mix les ménages peuvent-ils appliquer ? Quand elle rend l’âme, l’ancienne chaudière classique peut être remplacée par une chaudière à pellets ou à bûches. On peut lui adjoindre un poêle à pellets ou un poêle-chaudière à pellets capable de chauffer le séjour tout en produisant de l’eau chaude injectée dans le circuit de chauffage central. Ou encore installer un chauffe-eau solaire ou des panneaux photovoltaïques qui suffisent aux besoins du ménage et alimentent une micro pompe à chaleur pour la production d’eau chaude sanitaire.

Les primes pour la biomasse

L’installation d’une chaudière biomasse est subsidiée en Wallonie ainsi que dans certaines provinces, à condition notamment que leur alimentation soit automatique. Un peu plus chère à l’achat qu’une chaudière classique, une chaudière à bois est amortie en 3-4 ans. ValBiom recense l’ensemble de ces primes. La liste peut être obtenue sur simple demande. En région bruxelloise, pour les bâtiments résidentiels, il n’y a pas de prime pour les projets biomasse.
INFOS UTILES
Des poêles à pellets design et performants 
Valorisation de la biomasse asbl (ValBiom)  
Association pour la promotion des énergies renouvelables (APERe)  
Fédération belge du secteur des pellets (proPellets Belgium)

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois