Quels matériaux utiliser dans une cuisine ?

Modifié par Vinciane Pinte le 7/05/2013

Choisir une nouvelle cuisine ou rénover ? Il existe un vaste choix de matériaux, tant pour le plan de travail et les armoires de cuisine que pour la crédence : bois, pierre naturelle, verre, laminé, matériaux composites, … Faisons le point parmi ces matériaux afin que vous puissiez faire un choix judicieux.

Découvrez les conseils de nos experts

-
Plan de travail en pierre bleue belge
© Beltrami
Cuisine moderne, chez Van Marcke.
Plan de travail dans un matériau composite (Kemie), dans des tons gris-noir qui captent l'attention.
© Van Marcke

Plans de travail pour cuisine

Il existe toute une gamme de matériaux pour les plans de travail.

Des matériaux naturels, tels la pierre naturelle, céramique ou le bois massif se sentent bien dans une cuisine et se laissent rudoyer. Aujourd’hui, on peut travailler la pierre naturelle de manière à obtenir un plan de travail très sobre, voire même avec un aspect aussi doux que le textile.
 
Les plans de travail en verre, acier, béton et même en porcelaine conviennent pour toutes les cuisines. Tout dépend de votre goût personnel, du budget et de la facilité d’entretien.
 
Des matériaux synthétiques comme le laminé, les matériaux composites (à base de pierre naturelle, de matériaux synthétiques, un mix de matériaux synthétiques et de minéraux, …) ou du béton artificiel se rencontrent de plus en plus dans les cuisines actuelles.

Les fabricants peuvent réaliser des plans de travail sur mesure en matériaux composites, avec évier intégré et égouttage. Mais les matériaux synthétiques ne supportent pas trop les hautes températures.

Plus d'infos ? Lisez notre article sur les plans de travail
Beltrami
© Beltrami
carrara dans la cuisine
© Beltrami
Cuisine Caré
© Van Marcke

Les crédences dans la cuisine

Il existe différents matériaux pour les crédences – près de la plaque de cuisson ou le fourneau, derrière l’évier ou jouxtant le plan de travail :
 
  • Les carreaux sont les moins chers mais doivent être émaillés 
  • Le RVS (acier inoxydable, mieux connu sous le terme inox) est idéal, car il est solide. Il faut cependant le nettoyer souvent
  • La pierre naturelle : différentes sortes de pierre naturelle entrent en considération. On peut réaliser le plan de travail et la crédence dans la même pierre. Il faut que la pierre naturelle soit traitée, pour éviter que les salissures, la graisse ou l’huile ne pénètrent dans les pores. Certains plans de travail en pierre en deviennent plus beaux, mais si vous n’aimez pas un plan de travail à l’aspect « qui a vécu » dans votre cuisine, vous devrez soumettre la pierre naturelle à plusieurs traitements avant et après utilisation.
  • Le verre et l’émail sont des matériaux relativement durs qui supportent quelques brusqueries. Le verre trempé pour la cuisine – tant pour le plan de travail que pour la crédence – résiste aux griffures mais coûte cher. Un métal émaillé peut être utilisé aussi comme tableau magnétique mais ne résiste pas aux rayures.
  •  Le matériau le moins coûteux pour la cuisine, c’est la peinture, surtout si la cuisine arbore des parois murales plafonnées. On peint les murs avec de la peinture lavable – à haute brillance, par exemple – et c’est hyper facile à entretenir. On peut éventuellement ajouter une petite couche de vernis brillant sur la peinture, mais avec le risque que ce vernis ne jaunisse après quelque temps.

Plus d'infos ? Retrouvez notre article sur les crédences

x
© Glazz Interiors
SieMatic cuisine
© Siematic

Les matériaux pour les armoires de cuisine

Ce sont, en gros, les mêmes matériaux que pour les plans de travail et les crédences. 

  • Le bois massif est durable, intemporel et respectueux de l’environnement mais relativement cher.
  • Le MDF: ce matériau en plaques lisses se rencontre souvent dans les cuisines modernes. Le MDF est facile à utiliser, à travailler et convient parfaitement pour les cuisines sur mesure.
  • On peut aussi envisager le verre pour les armoires de cuisine : des vitres encadrées, du verre collé sur du MDF ou des petites portes d’armoires entièrement vitrées.
  • Pour la finition ou l’habillage des armories de cuisine, il existe toute une gamme de matériaux.
    • Le placage : une fine couche de bois sur un support comme le MDF ou d’autres matériaux en plaques.
    • Le laminé affiche une couche de résine transparente couvrant une couche de papier imprimée dans un motif au choix. Le laminé est souvent doté d’une plaque d’aggloméré comme support ou noyau.
    • La mélamine : ressemble au laminé mais résiste moins bien aux chocs et aux rayures.
    • Le vernis ou la poudre laquée: se pose sur du MDF, vaste choix de coloris et de finitions (matte ; brillante, haute brillance, granuleuse, …). La poudre laquée est plus résistante que le vernis.
    • Le volkern: version épaisse, dure et compacte du laminé.

Plus d'infos ? Lisez notre article sur les différentes faces d'armoires

Auteur : Gretel Kerkhofs – mai 2013

Brochures pour la cuisine

Plus d’info ?