Chauffage

Prêts pour la micro-cogénération?

L’introduction du système de micro-cogénération s’est fait quelque peu attendre. Il ne fera sa percée que lorsque plusieurs fabricants seront actifs sur ce marché. Aujourd’hui, le WhisperGen est le premier appareil domestique qui existe en Belgique ; il est distribué par Watts-On.


A l’heure actuelle, on connaît la chaudière haut-rendement qui obtient un rendement exceptionnel grâce au principe de la condensation. C’est le même principe qu’utilise le WhisperGen mais il a été complété par le Stirling-generator qui produit de l’électricité, en plus de la chaleur. Différentes instances parlent de la micro-cogénération comme étant le successeur logique de la chaudière HR+ et HR Top et prononcent officieusement le terme de chaudière HR.

Une unité de micro-cogénération peut être raccordée à une installation de chauffage existante grâce à l’utilisation d’un réservoir tampon. Ceci concerne tant le chauffage par le sol, les radiateurs que les convecteurs (à base de fluides). Toute personne qui se chauffe actuellement à l’électricité et n’a qu’une demande limitée en eau chaude sanitaire, devra malheureusement se tourner vers une autre technique.


On l’applique dans le cas d’une rénovation

L’unité de micro-cogénération connaît un franc succès sur le marché de la rénovation et du remplacement, étant donné que c’est dans cette niche qu’il offre le plus d’avantages. Une unité de micro-cogénération produit du courant dès qu’il y a une demande en chaleur et la production d’électricité est donc le facteur le plus lucratif de l’appareil. Dans les cas des maisons basse-énergie, la demande en chaleur est limitée et l’unité de micro-cogénération afficherait moins d’heures de fonctionnement et produirait donc moins d’électricité. Par conséquent, dans certains cas de figure, il vaudrait mieux privilégier d’autres techniques.

Faut-il alors exclure l’utilisation d’une unité de micro-cogénération dans une construction neuve ? Absolument pas. Un occupant d’une maison passive a installé un WhisperGen chez lui pour chauffer la piscine intérieure. Selon Watts-On, ce système percera réellement lorsque d’autres fabricants lanceront cette technique sur le marché. Non pas en raison d’une meilleure qualité mais parce qu’un consommateur adore faire des comparaisons. Le potentiel pour la Flandre se monte à quelque 23.000 à 46.000 appareils par an, uniquement pour la niche ‘remplacement’.


Comparons avec d’autres techniques

L’arrivée de la micro-cogénération ne représente en aucune façon une menace pour les autres systèmes de production de chaleur, comme la pompe à chaleur ou les chauffe-eau solaires, ni même pour les panneaux photovoltaïques. Chaque technique propose une application idéale et l’on peut combiner plusieurs techniques pour parvenir à une production d’énergie optimale. Une pompe à chaleur consomme de l’électricité et dès lors, il est avisé de prévoir sa propre production d’électricité grâce à une installation de PV. Un chauffe-eau solaire atteint un rendement maximal au cours des mois d’été au moment où nous avons alors le moins besoin de chaleur. En hiver, ce système requiert à nouveau un back-up sous forme d’un brûleur traditionnel. Les panneaux PV ne se posent pas n’importe où non plus, il faut prendre en considération la superficie de la toiture, l’orientation, l’esthétique, les permis, …

L’unité de micro-cogénération produit de l’électricité à un rendement supérieur à celui d’une production centrale, mais comme on utilise un combustible primaire – du gaz naturel – le courant n’est que semi-vert. Chaque technique a donc ses avantages et ses inconvénients.


Les avantages fiscaux

L’unité de micro-cogénération est fiscalement déductible à 40%, il existe une prime URE (utilisation rationnelle de l’énergie) et des certificats verts pour l’électricité produite. Il règne cependant une certaine confusion quant à la mise en œuvre d’un subside supplémentaire à l’investissement, mais selon Watts-On, ce ne serait pas le cas. Certaines communes proposent cependant un subside pour stimuler cette technique.


Pour en savoir plus: Watts-on
 

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois