Chauffage

Comment se chauffer de manière performante et peu énergivore ?

Partenaires recommandés

logo SoSimply
easykit logo fr
logo Groupe Atlantic
Logo DRU
Zehnder Group
Antargaz logo
Logo Remeha - Chauffage
Logo Viessmann Belgium
Hors transport, un ménage dépense annuellement 1 500 euros en moyenne pour son énergie. 55 % de ce budget servent à se chauffer, 25 % à s’éclairer et utiliser l’électroménager, 15 % à l’eau chaude sanitaire et 5 % à cuisiner. Le chauffage est donc le premier poste sur lequel des économies peuvent être réalisées. Voici donc des solutions pour un chauffage performant et peu énergivore.

La chaudière à condensation

Si votre chaudière a plus de 15 ans, n’hésitez pas à la remplacer par une chaudière à condensation. Elle est conçue pour capter une grosse partie de la chaleur qui se trouve dans les gaz de combustion. Vous réaliserez un gain de 10 à 25 % sur votre facture de chauffage (selon les performances de votre ancienne chaudière) tout en polluant moins.

Plus d'infos sur la chaudière à condensation

La pompe à chaleur

Au-delà de l’usage direct de la chaleur naturelle par ventilation ou par sa récupération via un échangeur de chaleur, la pompe à chaleur permet de chauffer un espace à partir d’une ambiance plus froide. La pompe à chaleur est donc un équipement de chauffage qui valorise la chaleur naturelle.
 
Les pompes à chaleur sont considérées comme une technologie « énergie renouvelable » dans la mesure où les calories produites sont issues de la chaleur naturelle de l’air, de l’eau (étang, nappe phréatique) ou du sol (échangeur horizontal ou puits vertical). Ces calories proviennent indirectement du rayonnement solaire, source renouvelable. Cependant, ce transfert de chaleur n’est possible qu’en injectant de l’énergie électrique. Si la part d’énergie électrique est trop importante, leur intérêt peut être fortement réduit.

Plus d’infos sur la pompe à chaleur    

Le chauffe-eau solaire

C’est le mode de production d’eau chaude le plus écologique. Placés sur le toit de l’habitation, des capteurs solaires absorbent la lumière du soleil pour la transmettre sous forme de chaleur à un ballon de stockage d’eau. Grâce à lui, un ménage belge peut couvrir entre 30 et 80 % de ses besoins en énergie pour la production d'eau chaude sanitaire (salle de bain, cuisine,…). Quand l’eau n’est  pas assez chaude, le système traditionnel de chauffage de l’eau fournit automatiquement les degrés supplémentaires nécessaires. Economie possible ?  Jusqu’à 70% sur la facture d’eau chaude sanitaire.

Plus d’infos sur le chauffe-eau solaire 

Le poêle ou insert connecté au chauffage central

Le principe est simple: d’un aspect visuel similaire à un poêle ou à un insert, ces appareils sont munis d’un serpentin en inox relié au système de chauffage central. Tout en profitant du rayonnement du feu (alimenté au bois ou aux pellets), vous chauffez l’eau de vos radiateurs, de votre chauffage sol et votre eau chaude sanitaire.

Raccordement sur un ballon tampon

Travailler sur un ballon tampon permet à la chaudière bois de tourner à son rendement optimal. En effet, si vous produisez plus d’énergie que vous m’en consommez, le ballon va stocker ce surplus d’énergie pour le restituer ensuite lorsque vous en aurez besoin.  Les réservoirs tampons modernes peuvent stocker des centaines de litres d'eau, contenir un échangeur pour l’eau chaude sanitaire et un échangeur pour les capteurs solaires thermiques. Plus le tampon est grand plus l’autonomie le sera également mais plus il faudra brûler de bois pour le charger. Ce schéma de raccordement est obligatoire pour les réseaux de chauffage sol.

Raccordement en direct

Un réservoir tampon n'est toutefois pas toujours indispensable. Quand on travaille sur un réseau de radiateurs (sans vanne 3 voies mélangeuse), on peut très bien imaginer consommer l’énergie au moment même où elle est produite en laissant quelques radiateurs ouverts à fond.  Ces radiateurs permettront de décharger en tout temps l’énergie produite et éviter ainsi les phases de ralenti. Il convient alors de charger le foyer en fonction du nombre de radiateurs en demande.

Plus d’infos sur le poêle ou insert connecté au chauffage central

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois