Energie

Installations de chauffage au gaz naturel: indicateurs favorables

Partenaires recommandés

logo Groupe Atlantic
Logo Remeha - Chauffage
Antargaz logo

Une étude menée par l’ARGB, fédération du gaz naturel, montre que 83% des nouvelles installations domestiques de chauffage central recourent en 2009 au gaz naturel. Dans les zones raccordables au gaz naturel, ce chiffre grimpe jusqu’à 90%. En cas de renouvellement d’une installation de chauffage, ceux qui ont le gaz naturel y restent fidèle et 53% de ceux qui n’en bénéficient pas encore optent pour ce dernier.


Les tendances obtenues sont claires: tant pour les nouvelles constructions que pour le marché de remplacement, le gaz naturel recueille la faveur des consommateurs. En 2009, les 600 installateurs interrogés choisis au hasard ont réalisé au total 14.316 nouvelles installations dont 10.045 en Flandre, 598 à Bruxelles et 3.673 en Wallonie. 18 % de ces installations équipent une nouvelle construction tandis que 82% sont l’objet d’un remplacement d’une installation existante.
98% des propriétaires de nouvelles habitations situées le long du réseau optent pour le gaz naturel et seulement 2% pour le mazout.

 

Les 3 régions

Dans les zones raccordables au gaz naturel, la situation du marché de remplacement se présente comme suit:

- tous les utilisateurs du gaz naturel restent fidèles à ce dernier lors du remplacement de leur installation;
- 53% des utilisateurs de mazout passent au gaz naturel;
- 100% des utilisateurs d’autres énergies choisissent le gaz naturel.

Les chiffres sont pratiquement similaires pour les 3 régions. Seul le marché de remplacement en Flandre enregistre de meilleurs résultats pour le gaz naturel auprès des utilisateurs de mazout que dans les autres régions. En Flandre 64% des utilisateurs de mazout, situés le long du réseau, optent pour le gaz naturel lors du remplacement de leur installation.

 

Chaudière murale

L’étude montre également que dans une habitation unifamiliale utilisant le gaz naturel, le choix se porte à 90% sur une chaudière murale et à 10% sur une chaudière au sol. Dans un appartement chauffé au gaz naturel, ce choix est de 96% pour une chaudière murale et de 4% pour une chaudière au sol.

Cette tendance relevée par l’enquête est confirmée par les chiffres des ventes émanant des fabricants d’appareils: 88% du total des chaudières domestiques vendues en 2009 sont au gaz naturel et 12% au mazout. 93% du total des chaudières au gaz vendues en 2009 sont murales, 7% au sol. Les chaudières à condensation qui permettent d’économiser plus de 10% d’énergie représentent 71% du nombre total de chaudières au gaz naturel vendues.

Autre constatation intéressante : le nombre croissant d’habitations pouvant être desservies en gaz naturel. Selon l’étude, 90% des habitations sont raccordables au gaz naturel, contre 80% il y a dix ans.

 

Le confort du chauffage au gaz

Enfin les chiffres fournis par les quatre régulateurs (CREG, CWAPE, BRUGEL et VREG) montrent qu’il y avait en Belgique en 2009 2.834.850 points de raccordement au gaz naturel. Au cours des 5 dernières années, ce nombre s’est accrû de quelque 300.000 unités.

Pour Ferdinand de Lichtervelde, secrétaire général de l’ARGB, « Ces résultats s’inscrivent dans la logique de l’évolution observée ces dernières années. En matière de logement, les particuliers apprécient la facilité et le confort du chauffage au gaz, sans parler de son coût moindre. Par ailleurs les préoccupations environnementales sont aujourd’hui partagées par un nombre croissant de personnes, ce qui incite également à préférer le gaz naturel. »

Rappelons que l’installation d’une chaudière à condensation donne droit à une prime octroyée par les pouvoirs publics et à une déduction fiscale. Et ce, dans les trois régions du pays.
 

 

Plus d'infos: GazNaturel

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois