Aménager un étang de jardin : mode d'emploi

Modifié par Vinciane Pinte le 11/04/2013

Un étang, c'est un petit coin de paradis aquatique dans votre jardin, une source d'émerveillement et d'apaisement pour petits et grands. Mais il ne suffit pas de creuser un trou, de le remplir d’eau et d’y mettre des poissons. L'étang est un écosystème à part entière où grouille la vie. Il y a un certain nombre de choses à savoir et à respecter. Voici quelques indications utiles.


-
© Tuinarchitectuur Verellen
© Habitos.be
-
© Tuinen Luk Dirkx
jardin de ville étang
© Charlier Tuinen

Conception

  • Réfléchissez bien où vous voulez implanter l’étang. A côté de la terrasse ou du jardin? Visible depuis la maison ?
  • Veillez à ce qu'il y ait suffisamment de lumière. Un étang est un véritable biotope. Au moins 50 % de la surface doit pouvoir profiter du soleil. A l'inverse, il faut aussi des zones d'ombres.
  • Le style de l'étang est une question de goût, en fonction du style de votre maison. N’oubliez pas que la finition du bord a souvent plus d’influence sur la forme que celle de l’étang lui-même
  • Assurez-vous que vous pourrez apporter les approvisionnements nécessaires jusqu’à l’étang (électricité, eau,…)

Le travail d’excavation

  •  N’oubliez pas qu’au moment de creuser l’étang, vous déplacerez beaucoup de terre.
  • Un petit truc pour limiter quelque peu le déplacement de la terre, c’est de rehausser l’étang avec un bord
  •  Si vous planifiez l’étang dans une phase ultérieure de l’aménagement du jardin, assurez-vous qu’il y ait suffisamment d’espace pour laisser passer les machines

Naturel ou artificiel?

Naturel

  • Si le niveau de la nappe souterraine est élevé, vous pouvez aménager un étang naturel
  • Dans les zones humides, vous pouvez effectuer un pompage pendant un long moment et remplir votre futur étang avec l'eau ainsi pompée
  • Une autre méthode naturelle : remblayer les parois avec de l’argile. De cette façon, vous allez créer un bac naturel où vous pourrez planter directement sur la paroi

Artificiel

Dans ce domaine, il y a deux options : L’utilisation de films plastiques ou le béton

Béton
  • Le béton est surtout adapté pour les étangs rigides modernes
  • Sur le fond en béton, de petits murets sont cimentés. Ce baquet est en fin de compte rendu étanche
Films plastiques
  • Une large gamme de possibilités
  • Les films plastiques en PVC sont la solution la moins chère. lls ont cependant une durée de vie limitée du fait de leur sensibilité aux rayons UV (8 à 10 ans)
  • Le caoutchouc EPDM a une durée de vie à peu près illimitée. Ce matériau présente un moindre risque de développement de racines. L’EPDM est beaucoup plus cher et se laisse traiter plus difficilement que le film plastique en PVC
  • Une dernière option est le polyester. Vous devez prévoir une cuve de fibre de verre combinée avec des résines. Ces modèles sont également disponibles prêts-à-l’emploi
Quelque soit le matériau que vous choisirez, évitez les perforations de la paroi de l'étang.

Quels poissons ?

Essayer d’avoir un étang équilibré. Ne pensez pas seulement à l'aspect esthétique mais également au bien-être de la faune et de la flore. Quelques exemples de poissons :
  • Poissons rouges : Ceux-ci sont les poissons d’étang les plus résistants et les plus courants. Toutefois, méfiez vous de leur prolifération car ils se reproduisent rapidement. Ils sont omnivores.
  • Carpes Koï: C’est sans nul doute la plus belle race à implanter dans votre étang, de part leurs couleurs et leurs formes. Il faut les soigner avec de la nourriture de qualité. Les kois ont besoin d’une bonne qualité d’eau. Si vous les nourrissez correctement, ils peuvent doubler de taille par an. Pour ne pas saturer votre système de filtration, comptez une koi par m³. Utilisez également une pompe à air pour le bien-être de vos carpes.
  • Ide mélanote dorée: pour éviter les moustiques, vous pouvez mettre un banc d’ides mélanotes, poissons très utiles pour l’équilibre de votre bassin. Ces poissons se nourrissent de petits insectes qui se trouvent en surface du bassin, ils sont donc très visibles. Très vifs, ils sont moins susceptibles de se faire attraper par un héron. Cependant, il faudra tout de même les nourrir de temps en temps et veiller à la qualité de l'eau
  • etc.

Pour l’alimentation, les règles sont identiques à celles des poissons d’aquarium, et il existe une vaste offre en fonction du type de poisson. Gardez-vous de les suralimenter, ce qui pourrait provoquer la formation d’algues ennuyantes.

Quelles plantes ?  

  • Veillez à ce qu’il y ait suffisamment de plantes à oxygène: par exemple des nénuphars – les racines sont de bons fournisseurs d’oxygène - des potamots, des élodées du Canada ou des cornifles
  • Dans les premières années de l’étang, il est également conseillé de beaucoup travailler avec des plantes flottantes telles que des écuelles d’eau, des lentilles d’eau ou des jacinthes d’eau. Ces plantes se multiplient rapidement et utilisent par conséquent également beaucoup de nourriture. C’est la manière idéale de garder l’eau pauvre en nourriture
  • Pour la finition des bords, vous pouvez choisir entre un vaste choix de plantes. Ici le choix sera surtout déterminé par votre goût personnel.
Plus d'inspiration ? Retrouvez notre album photos d'étangs sur Pinterest !