La salle de bains

Les composantes du robinet et leurs fonctions

Partenaires recommandés

Logo X2O Salles de Bains
Un robinet n’est pas l’autre. Du moins, au niveau du look. Mais qu’en est-il du fonctionnement intérieur des robinets ? Qu'est-ce qui règle la quantité d’eau par minute, la sécurité, la lutte contre le tartre, …toutes les réponses ci-après.
Les robinets se déclinent aujourd’hui en matériaux synthétiques, alors qu’autrefois, ils étaient en laiton et en métal. Les composantes sont de plus en plus petites. Les robinets massifs d’antan ont désormais laissé la place aux versions plus élancées et plus élégantes.
 

La poignée 

Le robinet d’un lavabo n’a jamais un long bec, parce qu’il sert à se laver les mains ou pour y remplir un gobelet.  
Un robinet dans la cuisine a généralement un plus long bec. Il faut pouvoir remplir une casserole ou un seau et pouvoir atteindre tous les coins de l’évier.

Attention : certains fabricants proposent aussi un robinet de haute taille pour la  salle de bains, afin que l’on puisse l’utiliser pour se laver les cheveux.

Un robinet de baignoire est encore différent : il est généralement fixé au mur et ne doit pas être mobile. La tête de douche faisant partie de la baignoire permet de diriger des jets d’eau où l’on veut.

Le mousseur

Les robinets de salle de bains, de cuisine et de lavabos sont quasi identiques d’un point de vue technique. A cette différence près : le mousseur. Cet embout, que l’on ne voit pas de l’extérieur, permet à l’air de se mélanger au jet d’eau. Il détermine la force du jet et le débit d’eau par minute.
 

Le robinet d’un lavabo :

± 5 litres par minute
Débit limité pour économiser l’eau
 

Le robinet d’une cuisine :

± 10 litres par minute
Débit suffisant pour remplir rapidement la vasque pour la vaisselle 
 

Le robinet d’une baignoire :

± 15 litres par minute
Débit important pour pouvoir remplir rapidement la baignoire

A l'intérieur du robinet

Outre les différents modèles de poignées et le mousseur, on a aussi le mécanisme intérieur (le mélangeur)

Jusqu’à la fin des années ’90, le mélangeur se composait de disques céramiques, mais le système n’était pas encore très au point (graisse entre les disques céramiques et les chambres). A hautes températures, la graisse fond et bonjour les ennuis.

C’est pourquoi, le mitigeur monopoignée est désormais doté d’un système de mélangeur à billes.

La structure intérieure d’un mitigeur à deux poignées a été dotée d’une fermeture à clapet.

Sécurité

Les mélangeurs thermostatiques sont équipés d’un système de sécurité. Celui-ci bloque la poignée à certaines températures (± 38 - 40°C). Ce système permet d’éviter le risque de brûlure et économise l’énergie.

Vous souhaitez une température plus élevée?  Il y a moyen de régler manuellement la température maximale de l’eau chaude. Ces boutons se trouvent actuellement en-dessous. S’ils se trouvaient au-dessus, le produit d’entretien risquerait de s’y infiltrer et de causer des dégâts au mécanisme intérieur.

La lutte contre le calcaire

Un problème récurrent dans les robinets, c’est le tartre et la saleté qui s’incrustent. C’est pourquoi les robinets sont actuellement équipés de filtres qui bloquent le tartre et les particules de saleté : les joints-filtres.
 
Hansgrohe dote ses mitigeurs d’un mousseur Quickclean. Cet élément en silicone empêche le tartre de se fixer sur les parois et on peut éliminer les traces de calcaire d’un simple frottement du doigt.  Hansgrohe utilise le même système pour ses douches.

Un bon tuyau pour éviter toute formation de tartre, c’est de laisser couler régulièrement l’eau très chaude puis l’eau très froide et l’inverse. On évite ainsi que les particules de tartre bloquent l’élément thermique. Il est aussi avisé de sécher le robinet ou la douche à l’aide d’un chiffon doux. On évite alors non seulement la formation de tartre mais encore, il ne faut plus utiliser de détergent qui risque de causer des dégâts au robinet ou à la douche.

Plus de conseils d’entretien ? Lisez : Fini l'entartrage des robinets grâce à ces quelques conseils

Robinets automatiques et numériques

Les robinets automatiques et numériques sont équipés d’un détecteur et/ou écran. Si vous placez les mains sous le robinet, l’eau s’écoule automatiquement grâce à l’œil de détection.

Dans le cas d’un robinet électronique, on peut encore régler la température grâce à une petite manette située sur le côté du robinet.

Dans le cas d’un robinet électronique, il suffit de pousser sur l’écran pour de l’eau plus chaude ou plus froide.

Auteur : Daan Slingers - décembre 2012

Envie de plus d'inspiration ? Lisez : Des robinets design et fonctionnels ? Suivez le guide !

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois