La cuisine

L'électroménager écologique est-il vraiment rentable?

Partenaires recommandés

Ilwa logo
Quooker
Cuisines Dovy logo
Logo Eggo

Fin novembre, les télévisions devront disposer d’un label énergétique. Comment bien acheter et quelles économies pouvez-vous faire?


À partir du 30 novembre prochain, tous les nouveaux téléviseurs présents en magasin devront être munis d'une étiquette énergétique, semblable à celle qui existe déjà pour les appareils électroménagers, annonce jeudi Agoria. Cependant, cette obligation ne s'appliquera pas aux téléviseurs déjà en magasin avant cette date.

La fédération de l'industrie technologique affirme par ailleurs qu'un nouveau téléviseur consomme près de trois fois moins qu'un téléviseur datant d'il y a cinq ans: "un téléviseur 32 pouces (82 cm) datant de 2005 affiche une consommation électrique annuelle de 159 kWh. Un téléviseur moderne de la classe énergétique A ne consomme, quant à lui, plus que 62 kWh sur base annuelle, soit près de trois fois moins", précise Agoria dans un communiqué, ajoutant que "dans un ménage moyen, les téléviseurs représentent près de 8% de la consommation électrique".

Actuellement, une minorité de téléviseurs proposés en magasin (30%) affiche déjà cette étiquette énergétique. "Cela ne signifie nullement que les téléviseurs qui n'en sont pas pourvus ne seraient pas énergétiquement efficaces", souligne Agoria. En outre, à dater du 30 mars 2012, les fabricants et le secteur de la distribution seront tenus de mentionner la classe d'énergie dans leurs publicités et promotions.


Achat économique?

S'il achète vert, le Belge n’a pas encore de véritable conscience écologique bien développée. De nombreuses études le montrent. Certes, le Belge se dit prêt à acheter des équipements "verts" ou durables… mais à condition que cela lui rapporte. Que ce soit dans l’intérêt de son portefeuille, donc.

La plupart d’entre nous croient dès lors bien faire en se fiant à l’étiquetage énergétique des appareils électroménagers constitué d’une échelle de A à G. Un étiquetage bien connu et bien compris par 80% des consommateurs. Pourtant, rien n’est moins sûr. Car, près de 20 ans plus tard, cette échelle, dont la création remonte à 1992, est devenue largement obsolète.


A, A+ A++, B, C… Quid?

Au fil du temps, grâce aux progrès technologiques, quasiment plus aucun réfrigérateur surgélateur n’est étiqueté au-delà de B ou C. Parallèlement, beaucoup d’appareils affichent même des performances bien supérieures à celles de la catégorie A. C’est particulièrement vrai pour les frigos-surgélateurs où les classes A+ et A++ dominent déjà largement le marché. La Commission européenne envisage d’ailleurs de créer une classe A+++ pour officialiser davantage ces sous-classes.

En attendant, la confusion règne. Celui qui achète aujourd’hui un frigo "A" risque d’être induit en erreur: non seulement il n’aura pas acheté l’appareil le moins économique, mais il risque même d’avoir acheté le plus énergivore!

Par contre, le sèche-linge A, lui, reste bien le plus vert de sa catégorie jusqu’à nouvel ordre, ce qui ne fait qu’accroître la confusion.


Vert = cher

Les appareils les plus économes en énergie (A++ pour les réfrigérateurs et A pour les sèche-linge) sont beaucoup plus chers que les autres, a révélé une enquête de terrain menée en mars 2010 par l’association française de défense des consommateurs UFC Que Choisir dans 1.464 magasins, et portant sur des milliers d’appareils.

Or, les calculs sont implacables: "l’économie réalisée sur la facture d’électricité ne permet que très rarement de compenser le surcoût initial" des appareils les plus écologiques. Autrement dit, vous ne récupèrerez quasi jamais votre investissement", comme l’a confirmé son homologue belge Test-Achats.


Calcul de rentabilité

Réfrigérateurs A+ vs A et A++ vs A : le surcoût à l’achat pour un réfrigérateur-congélateur de classe A+ par rapport à un réfrigérateur-surgélateur de classe A atteint en moyenne de 85 euros. Compte tenu du gain annuel sur la facture d’électricité (9 euros), le surcoût ne se compense qu’après 10 ans. Pour l’achat d’un appareil A++, le surcoût (282 euros) n’est pas " jamais " compensé par les économies d’énergie.

Sèche-linge B vs C et A vs C : le surcoût lié à l’achat d’un sèche-linge de classe B plutôt que de classe C est d’environ 220 euros, alors que les économies d’électricité sur dix ans n’atteignent que 140 euros environ. La différence de prix entre un sèche-linge de catégorie A et C atteint carrément plus de 500 euros, mais on ne peut tabler sur plus de 290 euros d’économies d’électricité sur 10 ans.
Bouffeur d’énergie

De plus en plus de Belges regardent la télévision au travers d'un boîtier numérique. Cette technologie peut sensiblement faire gonfler leur facture d'électricité. En effet, leur mise en veille peut vous coûter jusqu’à 80 euros de plus par an.


Source: L'Echo

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois