Sols

7 critères pour choisir le revêtement de sol d’une salle de bains

Qui dit salle de bains, dit éclaboussures et humidité. Le choix du revêtement a donc ici toute son importance. Tour d’horizon des critères à prendre en compte avant de choisir son habillage de sol.

1. Résistant à l’eau

Sans grande surprise, c’est la résistance à l’eau et l’étanchéité du sol qui prime dans une salle de bains. Dans cette pièce sujette aux projections d’eau et à l’humidité, il est plus que nécessaire d’avoir un revêtement imperméable. Préférez les sols non poreux afin qu’ils ne s’abîment pas au contact de l’eau. Le carrelage, par exemple, est le revêtement le plus utilisé. Mais n’hésitez pas à varier les plaisirs avec d’autres sortes de revêtements.

2. Antidérapant

Le degré de glissance a également toute son importance : il suffit d’un peu d’eau par terre, et c’est la chute assurée ! Il s’agirait d’ailleurs d’un des accidents domestiques les plus fréquents. Pour éviter ce genre de problème, choisissez donc un revêtement antidérapant. Il existe une norme européenne régulièrement utilisée pour calculer la résistance à la glissance pieds nus : DIN 51097. Cette norme note les revêtements (souvent du carrelage) de A à C, A étant le moins adhérent.

3. Résistant à l’usure

La résistance à l’usure est une caractéristique indispensable des matériaux de revêtement de sol. C’est elle qui va déterminer non seulement sa durabilité et son aspect, mais également la facilité de son entretien. On utilise en effet souvent toutes sortes de produits dans une salle de bains (savons, crèmes, cosmétiques…). Il faut donc veiller à ce que le revêtement soit facile à entretenir. Dans le cas du carrelage, il existe une classification qui permet d’évaluer la résistance : la norme PEI (Porcelaine Enamel Institute). C’est la classe PEI 1 – classe de résistance la plus faible – qui correspond le mieux à une salle de bains. En effet, ces carrelages conviennent pour des pièces où le passage se fait plus rare, souvent pieds-nus (ou avec des semelles molles) et où il n’y a presqu’aucun risque de griffes.

4. Comfortable

On n’y pense pas toujours, mais le comfort est un critère essentiel à prendre en compte dans une pièce où on se promène souvent pieds-nus. Carrelage trop froid, allergies ou échardes… Il ne suffit pas de dissimuler le revêtement avec une carpette pour régler le problème. Songez-y avant !

5. Esthétique

Cela vaut pour n’importe quelle pièce : le sol devra se marier parfaitement avec le mobilier, les sanitaires et les murs. Du parquet, par exemple, s’accordera parfaitement avec une salle de bains rustique. Il faut également faire attention à garantir une certaine homogénéité entre les différentes pièces, même si elles sont séparées par un mur.

6. Format

Le choix du format mérite aussi votre réflexion. Un trop petit format (mosaïques, tomettes…) augmente sensiblement la surface de joints, généralement plus poreux et moins faciles à entretenir que le revêtement-même. A l’opposé un trop grand format va imposer beaucoup de découpes et va donner l’impression que votre salle de bains est plus petite qu’elle ne l’est réellement (on ne doit surtout pas avoir l’impression qu’il n’y a aucun pavé entier). Un juste équilibre entre les dimensions de la salle de bains et celles du revêtement de sol devra donc être respectée.

7. Financièrement abordable

Des travaux de rénovation des sols représentent un coût important. Il faut donc choisir des matériaux adaptés à votre budget. Faites des choix judicieux, réfléchis et n’hésitez pas à faire plusieurs devis auprès de différents professionnels. Attention, vous ne devez pas uniquement prendre en compte le seul coût des matériaux, mais également le coût de la main d’œuvre pour la pose.

Source: jevaisconstruire

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois