Maison passive: aussi financièrement intéressant

Modifié le 1/01/1900

© Passiefhuis Platform vzw
© Passiefhuis Platform vzw
© Rockwool

Les économies d'énergie et les aides publiques liées aux maisons passives rendent ce type de constructions durables financièrement intéressantes. Découvrez comment en profiter.


Climat agréable

Concept déjà appliqué avec succès à grande échelle en Scandinavie, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, la maison passive séduit de plus en plus les Belges. Concrètement, le terme de maison passives applique aux habitations bien isolées, étanches à l'air et efficacement ventilées.

Hiver comme été, elles offrent un climat particulièrement agréable et une température constante de 20°Celsius sans le moindre recours à des systèmes de chauffage et de refroidissement traditionnels. En outre, la consommation de ce type d’habitation ne dépasse jamais les 15kWh par mètre carré et par an. Et parfois même les 10 W par mètre carré, soit 2.000 W pour une maison de 200 m2, la puissance d’un fer à repasser.


Combien ça coûte?

Construire une maison passive coûte plus cher, en raison de l'isolation (30 à 40 cm au lieu de 5 cm pour une maison traditionnelle), du triple vitrage et du système de ventilation à double flux. Le surinvestissement se chiffre en moyenne à 15%. En effet, le prix de revient moyen d'une maison passive compacte est estimé à environ 200.000 euros (terrain non inclus). Mais, en effectuant soi-même une grande partie des travaux, un budget de 125.000 euros suffirait. En outre, l'absence de chauffage central permet de réduire les frais et se limite à environ 100 euros par an.


Déduction fiscale

Les constructeurs de maisons passives peuvent aussi compter sur des aides publiques. Les pouvoirs fédéraux prévoient une déduction fiscale indexée de 830 euros par an pendant dix ans pour une maison passive certifiée. Les régions et les gestionnaires des réseaux de distribution prévoient aussi de gros subsides. Pour une maison passive de 150 m², les subsides minimaux s’élèvent à 10.000 euros en Flandre, plus une réduction sur le précompte immobilier. En Wallonie et à Bruxelles, les subsides s'élèvent respectivement à 15.000 et 23.000 euros. Mais ils n’arrivent qu'une fois la construction terminée. Il faut donc mettre l'argent sur la table avant de commencer...

 

Source: Mon Argent