Chauffer la piscine ? Oui, mais de manière écologique !

Modifié par Vinciane Pinte le 1/04/2014

A l’heure où la construction et la rénovation se montrent de plus en plus attentives à l’environnement et aux dépenses énergétiques, on peut se demander si les piscines ne sont pas un choix déraisonnable. Bien sûr que non, car les piscines actuelles sont devenues exemplaires en matière d’écologie : les pompes à chaleur et l’énergie solaire permettent en effet de chauffer l’eau de manière éco-responsable.

Découvrez les conseils de nos experts

Deux pompes à chaleur air-eau
Deux pompes à chaleur air-eau de Vaillant.
© Vaillant

La pompe à chaleur


La pompe à chaleur (PAC) est un mode de chauffage écologique de plus en plus populaire. Elle se charge de réchauffer l’eau de la piscine en récupérant l’énergie solaire contenue dans l’air et en transférant cette énergie vers l’eau de la piscine en passant par un circuit contenant du gaz. Ce système de chauffage utilise donc les calories présentes dans l’air. C’est cet air qui va comprimer puis détendre le gaz qui se retrouve dans ce circuit fermé, et cette action va créer de la chaleur. C’est exactement de cette manière que fonctionne un frigo, sauf qu’ici le procédé est inversé : si vous touchez l’arrière de votre frigo, il y a de l’air chaud qui en ressort. Pour la PAC, c’est de l’air froid.

Il s’agit d’un système idéal et économique pour chauffer l’eau de la piscine puisque la PAC produit 3 à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, ce qui permet d’amortir rapidement son prix d’achat élevé (entre 550 et 4.500 euros).

Inconvénient: la plupart des pompes à chaleur ne fonctionnent pas quand il fait trop froid. Ce n’est donc pas un système approprié pour une piscine intérieure que vous souhaitez utiliser toute l’année.

Si vous disposez déjà de panneaux photovoltaïques, l'électricité produite peut être utilisée pour la PAC. 
panneaux solaires thermiques - auroTHERM
© Vaillant

Les panneaux solaires

Même si notre pays n’est pas hyper ensoleillé, l’énergie solaire suffit amplement pour chauffer l’eau de la piscine et ce, de manière écologique et économique : l’eau de la piscine passe dans un réseau de capteurs solaires, s’y réchauffe et retourne à la piscine. Cette boucle calorifique est activée grâce à la pompe de la piscine.

Posés sur un toit pour être plus efficaces (par exemple, le toit de la cabane de jardin), les capteurs sont spécifiquement conçus pour le chauffage des piscines de plein air.

Le prix des panneaux solaires ayant fortement baissé, ces derniers constituent une option très intéressante pour votre piscine. Le prix est très variable, en fonction du volume d’eau à chauffer, et peut grimper jusque 4 000 euros.
couverture piscine
© Habitos.be

Une couverture pour votre piscine

Quelque soit le système de chauffage choisi, recouvrez toujours votre piscine d’une bâche pour empêcher la déperdition de chaleur : 85 % de perte de chaleur se produit en effet par l’évaporation. 

La bâche à bulles est le système le plus couramment utilisé : le jour, elle amplifie les rayons solaires, et la nuit, elle conserve la chaleur emmagasinée pendant la journée.

Selon la qualité de bâche, la température de l’eau peut gagner de 2 à 5°C supplémentaires. Dans le commerce, vous trouverez différentes épaisseurs de film : de 180 microns pour les plus fines à 500 microns.

Si vous souhaitez combiner sécurité et performance thermique, optez pour un volet solaire automatique.

Brochures pour energie

Plus d’info ?