Aspects financiers

Primes Energie: votre budget au vert ?

La réforme des primes Energie entre en vigueur le 1er mai. Petit tour des principaux points des primes que l’on peut obtenir quand on fait des investissements économiseurs d’énergie.


Comme quoi, en grattant un peu, on trouve toujours de quoi garder le moral. La semaine prochaine, une nouvelle réforme des primes "énergie" voit le jour en Région wallonne. Le coup de balai était nécessaire. Le précédent système, qui a pourtant attiré les foules, était sujet à de nombreuses critiques. Trop complexe. Trop difficile à suivre dans la pratique. Trop peu cohérent (le double subventionnement était possible!). Trop favorable aux revenus élevés. A la mi-mars 2010, la Cour des Comptes avait d’ailleurs tiré à boulet rouge sur le système des investissements économiseurs d’énergie sponsorisés pat la région wallonne. Dont acte. La réforme qui sera d’application ne résout pas tout mais elle constitue indéniablement un pas dans la bonne direction. Passage en revue des principaux points de la réforme, exemples à l’appui. D’emblée, rappelons que la réforme entre en vigueur le 1er mai. Le système actuel vaut donc jusque-là, pour des travaux facturés d'ici au 30 avril 2010.


Points forts de la réforme

1. Une des critiques les plus régulièrement adressées à l’ancien système était son manque d’équité. Dorénavant, pour les primes à l’isolation (toitures, murs, sols et vitrages), les ménages disposant de revenus précaires (moins de 16.400 euros) ou modestes (moins de 30.100 euros par an), soit 75% des ménages wallons, bénéficieront de primes plus importantes. En moyenne, de l’ordre de 20% (pour les revenus modestes) à 40% (pour les revenus précaires).

2. Autre pas important dans la bonne direction: le préfinancement possible. Alors qu’il fallait de toute façon mettre l’argent sur la table avant d’éventuellement percevoir une prime (souvent longtemps après la fin des travaux…), les ménages bénéficiant de 46.600 euros maximum par an de revenus imposables (soit 90% des ménages wallons) pourront désormais obtenir auprès de la société wallonne du crédit social (SWCS) un prêt à taux 0% (éco-prêt).

3. En matière d’isolation, le précédent système concernait uniquement les maisons. Cette fois, outre les maisons neuves, la réforme englobe les appartements neufs. Certes, les avantages ne sont pas de même ampleur. Pour les maisons, l’avantage maximum peut grimper jusqu’à 5.000 euros (6.500 euros pour une maison passive). Pour l’isolation des appartements, la limite s’inscrit à 1.000 euros (1.500 euros dans le cadre d’un appartement passif).

4. La réforme tend à simplifier le système d’octroi de primes. Mais, soyons honnêtes, la simplification ne saute pas immédiatement aux yeux. Un exemple notable: le double vitrage, très prisé par les candidats à la rénovation, a vu les deux primes (réhabilitation et énergie) qui y étaient auparavant attachés fusionner.

5. En matière d’équipements, les réductions, diversement plafonnées, concernent les chaudières et générateurs au gaz naturel à condensation (à haut rendement seulement: 400 euros augmentés en fonction de la puissance, max. de 12.500 euros par installation), les chauffe-bains au gaz naturel, les aérothermes (6.500 à 12.500 euros), les pompes à chaleur pour l'eau sanitaire, pour le chauffage ou combinées (respectivement 750 euros, 1.500 et 2.250), etc. Plus d’infos via http://energie.wallonie.be ou au numéro de téléphone suivant: 078.15.00.06.


Source: François Mathieu - monargent.be
 

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois