Réfléchir à la construction
Rénover

Les augures sont rarement aussi bons pour construire ou rénover une maison

En 2020, l'activité économique du secteur de la construction dans son ensemble a baissé de 3,8 %, selon une analyse conjoncturelle de la Confédération Construction. Cette année, une relance de 5 % serait possible, à condition que les grands projets, comme l'Oosterweel, le RER et le tram de Liège, puissent être exécutés. La construction de nouveaux logements a baissé de 8 % en 2020, mais augmenterait de 3 % cette année. En effet, le contexte reste propice aux constructions et aux rénovations, avec entre autres, des prêts hypothécaires plus bas et une hausse du pouvoir d'achat.

Selon l'analyse conjoncturelle de la Confédération Construction, la construction de nouveaux logements a baissé de 8 % l'année dernière, à la suite des effets du confinement. Les permis d'urbanisme durant les 10 premiers mois de 2020 ont baissé de 3,4 % dans notre pays. Pour cette année, la fédération sectorielle s'attend à une reprise de 3 % dans ce segment. Les carnets de commande de la moitié des entreprises de construction sont encore moins remplis qu'en 2019. Pour 17 % des entreprises, ils sont beaucoup moins remplis ou même presque vides.

Pourtant, le contexte reste particulièrement propice pour construire ou rénover une maison. Les prêts hypothécaires n'ont jamais été aussi bas (1,30 % sur 20 ans), les revenus des ménages ont augmenté l'année dernière et le chômage a rarement été aussi bas au cours des 30 dernières années. En outre, les prix de l'immobilier (+4 % pour les maisons, +7 % pour les appartements) et les prix de la construction (+3 % entre novembre 2019 et novembre 2020) rendent les nouveaux logements plus compétitifs. Et c'est sans compter la baisse généralisée de la TVA à 6% pour les démolitions-reconstructions qui est entrée en vigueur au début de cette année et qui continuera à s'appliquer en 2022.

Le secteur des travaux publics a pu éviter de justesse un déclin l'année dernière grâce à quelques projets plus importants, comme l'Oosterweel, le RER, etc. Grâce à ces projets, mais aussi grâce à une augmentation des investissements publics, le génie civil connaîtrait une croissance de 8,5 % cette année. Le secteur de la rénovation connaîtrait également une croissance de 5 % en 2021, après une baisse de 1,3 % en 2020.

Grâce au "Green Deal" et au plan de relance européen, le secteur devrait trouver de la main-d'œuvre supplémentaire à moyen terme. Si nous voulons parvenir à ces objectifs climatiques, nous devons doubler, voire tripler les rénovations énergétiques. En Belgique, cela équivaut à environ 135 000 rénovations par an, soit 15 rénovations par heure. Ainsi, aujourd'hui plus que jamais, la construction a besoin de bras, mais aussi de cerveaux.

Bron: cms.confederatiebouw.be

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois