Aspects financiers

La construction prête à collaborer au plan de relance fédéral

À première vue, la Confédération Construction se montre satisfaite du plan de relance fédéral et des projets choisis. Ce plan contient en effet un beau panel d'investissements liés à la construction, comme demandé par l'organisation sectorielle au gouvernement fédéral. Nous attendons néanmoins encore des plans concrets pour certains projets. « Quoi qu'il en soit, la construction veut et peut devenir un partenaire important dans la relance », explique Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction.

Le gouvernement fédéral est parvenu à un accord sur la liste des projets qu'il souhaite financer avec l'argent du fonds de relance européen. Cet été, l'Europe s'est accordée sur un fonds de relance européen de plus de 750 milliards d'euros. Notre pays recevra 5,95 milliards d'euros, dont 1,25 milliard au niveau fédéral. Les États-membres doivent présenter leurs plans de relance en avril à la Commission européenne, mais le gouvernement fédéral a déjà fait connaître ses projets. Voici donc la liste des projets liés au secteur de la construction qui seront financés, et le montant qui leur sera alloué :

  • zone éolienne offshore et interconnections: 100 millions
  • transport de CO2 et H2: 95 millions
  • réseau ferroviaire: 365 millions
  • bornes de recharge électriques: 30 millions
  • rénovation du parc immobilier public: 170 millions
  • Beliris (investissements dans les espaces publics bruxellois): 50 millions
  • ouverture de campus militaires:100 millions

À première vue, la Confédération Construction se montre satisfaite des dépenses allouées par le gouvernement fédéral à la relance. Sur le papier, la construction peut bénéficier de nombre de ces investissements, comme ceux effectués dans le réseau ferroviaire ou pour la rénovation du parc immobilier public. Cependant, nous attendons encore des plans concrets pour les autres investissements afin de déterminer exactement la part de la construction dans ceux-ci. « Il semble que le gouvernement fédéral compte sur notre secteur, à juste titre, et nous considère comme un acteur important pour la relance. La construction est prête à offrir un nouveau visage à notre pays, et possède en outre un important effet multiplicateur sur d'autres secteurs de l'économie », assure Robert de Mûelenaere.

Bron: constructionconfederation.be

Ne manquez pas les dernières nouvelles de la construction!

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pleines de conseils utiles sur la construction et la rénovation.

Souhaitez-vous lire cette brochure? Entrez votre adresse e-mail une fois