Réduction d’impôts pour l’entretien d’une chaudière de chauffage central

Modifié le 1/01/1900

De quoi s’agit-il ?
Le gouvernement fédéral octroie une een réduction d’impôts à toute personne qui fait entretenir sa chaudière de chauffage central par un entrepreneur enregistré.

Montant de la prime ?
La réduction d’impôts se monte à 40 pourcent de la facture, TVA comprise, avec un montant maximum de 2 770 euro par maison pour l’ensemble des mesures fédérales (hormis l’avantage fiscal pour les maisons passives). Il faut ajouter à ce montant le pourcentage des centimes additionnels communaux qu’il aurait normalement fallu payer sur ce montant.
En 2009, toute personne qui a réalisé des travaux pour plus de 2770 euro dans une maison occupée depuis au moins cinq ans, est autorisée à reporter l’excédent aux trois exercices d’imposition suivants.

Conditions ?
- L’entretien doit être effectué par un entrepreneur enregistré.
- Tous les frais liés à un entretien régulier, le réglage du brûleur ou le nettoyage de l’installation sont pris en compte. La réparation des installations défectueuses, le nettoyage de la cheminée ainsi que les pièces de rechange, quelles qu’elles soient, n’entrent pas en ligne de compte.

Comment procéder ?
Il faut joindre la facture et une preuve de paiement à la déclaration d’impôts. Sur la facture, l’entrepreneur enregistré doit renseigner l’adresse de l’habitation où les travaux ont été exécutés. En outre, il doit aussi subdiviser le montant total de la facture en fonction de la nature des travaux. L’entrepreneur doit aussi fournir une déclaration écrite confirmant que l’installation répond aux critères requis.

Peut-on cumuler les primes ?
Cette réduction d’impôts est cumulable avec d’autres avantages fiscaux fédéraux, mais à concurrence d’un montant maximum de 2 770 euro par maison pour l’ensemble des mesures fédérales (hormis l’avantage fiscal pour les maisons passives).

Info ?
Call center SPF Finances, tel. 0257/257.57

Découvrez les conseils de nos experts

Plus d’info ?