Plus la brique est lourde, plus l'isolation acoustique est efficace

Modifié par Kelly Cuypers le 20/08/2013

L'isolation sonore est l'un des grands défis de la construction actuelle. L'une des façons les plus simples d'obtenir une bonne isolation acoustique durant les travaux de construction consiste à recourir à une brique ou une pierre lourde. Le professeur Gerrit Vermeir, associé au Laboratoire de physique de construction et Laboratoire acoustique de la KU Leuven, nous explique pourquoi.

D'après le professeur Vermeir, il est important de faire la distinction entre les parois simples et doubles. "Un mur est considéré comme simple lorsque, sous l'influence des ondes de bruits qui le touchent, il réagit comme un corps monocouche. Dans ce cas, une masse plus élevée donnera une meilleure isolation acoustique. Il est en effet plus difficile de faire vibrer une masse lourde qu'une masse légère. C'est le cas des murs en pierre, comme le béton cellulaire (400 kg/m³), les blocs de plâtre, la pierre silicocalcaire (1800 kg/m³), la brique ou les blocs de béton, recouverts de couches de plâtre ou d'enduit. Les murs en béton massif, les planchers et les voussures sont aussi concernés.

Dans tous les cas, la règle générale est qu'une masse plus importante donne la meilleure isolation. Ceci dit, le gain n'est pas vraiment spectaculaire. Si l'on double la masse, par exemple en utilisant du mortier rapide plutôt que du béton cellulaire, et en respectant la même épaisseur, on ne gagne que 5 décibels. On obtient le même résultat si l'on double épaisseur du matériau, par exemple 29 cm de maçonnerie au lieu de 14. Avouez qu'une diminution de 5 dB du bruit venant d'une pièce attenante ne fait pas un monde de différence. Généralement, on estime l'investissement rentable à partir de 10 dB. Pour cela, il faudrait quadrupler l'épaisseur des murs. Un procédé qui devient vite irréalisable. Quoi qu'il en soit, envisager des matériaux plus lourds pour les murs et les planchers est déjà une bonne base et les constructions plus lourdes sont certainement à recommander.

Murs creux sans ancrage
Si l'on souhaite obtenir une meilleure isolation acoustique tout en allégeant les masses, il faut opter pour des murs à double paroi. Gerrit Vermeir : "Dans le cas des produits maçonnés, nous songeons naturellement aux murs creux. Mais il est prouvé que l'isolation sonore par le recours aux spates (ancrages pour espaces creux) n'est pas fondamentalement préférable à un mur monolithe monocouche qui pèse autant. Ce n'est qu'en découplant deux couches de maçonnerie au maximum que l'on tire vraiment profit de la double structure. L'isolation sonore est alors supérieure. Un mur creux dont les deux éléments sont nettement séparés forme donc la solution idéale entre les habitations de rangée et les maisons mitoyennes.
Mais rappelons toutefois qu'une isolation sonore sera toujours bridée par son maillon le plus faible. Dans le cas de constructions maçonnées, une finition imperméable à l'air est une condition sine qua non".

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour isolation

Plus d’info ?