Micro-trottoir : qui sont les visiteurs de Batibouw ? Que cherchent-ils ?

Modifié par Vinciane Pinte le 11/02/2015

Batibouw a attiré 300.000 visiteurs l'année passée. Cette année, ils sont autant à être attendus à Brussels Expo, du 28 février au 8 mars. Nous sommes allés à la rencontre de quelques futurs participants au plus grand salon de la construction et de la rénovation en leur demandant pourquoi ils comptaient se rendre à Batibouw. Une tendance émerge largement : la rénovation a le vent en poupe.

Découvrez les conseils de nos experts

-
© Vaillant

Peter, 35 ans, cadre, marié, 3 enfants, Gand

A la recherche d'une solution pour remplacer sa chaudière au mazout

« Parce que ma chaudière au mazout rend l’âme et que je serais prêt à passer au gaz ou aux pellets, mais l’idée que je m’en fais est encore très floue et je n’ai pas trop le temps de lancer des devis ni de rencontrer des commerciaux pendant la journée. L’avantage sur un salon, c’est que je peux croiser tout le monde au même endroit, le même jour, pendant le week-end. C’est top ! En plus, contrairement à d’autres salons où les exposants sont éparpillés dans plusieurs palais, ici, je sais que je les trouverai tous dans le même hall. Et on n’en compte pas 4 ou 5 mais des dizaines ! »

Valérie, 42 ans, indépendante, divorcée, 2 enfants, Bruxelles

Pour trouver une solution d'isolation acoustique

« Parce que mon fils passe ses soirées à faire le montage de petites vidéos avec des copains. Ils s’amusent, c’est très cool parce que l’appartement vit. Sauf que, traductrice, je travaille de chez moi et que des ados qui se marrent, ça fait du bruit. Pour ne pas péter un câble, je me suis promis d’isoler phoniquement mon bureau. À Batibouw, je voudrais trouver un système d’isolation phonique et sur certains stands, je sais qu’on peut tester physiquement l’efficacité des produits. Je ne veux plus rien entendre… sauf le cliquetis de mes doigts sur le clavier. »
alarme
© Habitos.be

Nadine, 65 ans, retraitée, mariée, 3 enfants, Courtrai

A la recherche de solutions pour sécuriser sa maison

"Parce qu’on vivait depuis plus de 30 ans en toute confiance dans une maison non protégée jusqu’à ce qu’on reçoive deux fois de la visite quand nous étions absents. Rien de grave, mais pas mal de souvenirs affectifs y sont passés et soudain j’ai eu peur. Aujourd’hui, je veux équiper la maison avec une alarme pour m’y sentir à nouveau en sécurité. On m’a parlé de la possibilité d’un éclairage extérieur qui se déclenche automatiquement, de portes blindées… Ce n’est pas Fort Knox chez moi, mais j’ai envie de voir ce qui existe, que des spécialistes m’expliquent un peu tout ça, et puis, comparer les prix même si, retrouver un sommeil serein, c’est inestimable".

Matthieu, 35 ans, employé, célibataire, Liège

A la recherche d'une cuisine et d'une salle de bains

« Parce que je cours beaucoup en semaine et que je n’ai pas le temps ni l’envie de consacrer mes samedis à passer d’un showroom à l’autre pour finir l’aménagement de mon appartement. Il me reste les sanitaires et la cuisine, ce sont deux gros postes. À BatibouwW, ils disposent chacun de leur propre palais, c’est top ! La visite sera sportive, mais je me suis fixé de faire mon choix en un week-end, c’est mon défi. Pour la cuisine, mais aussi pour la salle de bain, je sais que je peux tout trouver : robinets, plan de travail, carrelages, accessoires… On peut même passer sa main sous des jets de douche si on hésite entre deux intensités ! »
Atlanta parquet
© Lamett

An et Geert, 55 et 59 ans, enseignants, Anvers

A la recherche d'un nouveau sol pour leur salon

« Parce que nous devons changer le sol de notre salon…et qu’on ne s’accorde pas sur le choix du revêtement. Je veux du carrelage parce que c’est plus facile d’entretien et mon mari resté calé sur l’idée d’un parquet. Or, il existe aujourd’hui des carrelages en imitation bois tellement bien réussis qu’ils sont aussi chaleureux que du plancher. Au salon, on enlèvera nos chaussures et on se baladera d’un échantillon à l’autre, c’est un peu plus compliqué à faire le samedi, dans un magasin, sachant qu’on vend rarement du bois dans un magasin de carrelages. Il y a tellement d’exposants que je suis certaine que j’arriverai à le convaincre. »

 

Georges, entrepreneur, 32 ans, marié, Gerpinnes

Pour rencontrer les fabricants

« Parce que j’accompagne un couple de clients qui construisent et hésitent sur leur brique de façade. Ils étaient partis sur quelque chose de très classique, avant que je leur parle de matériaux plus modernes. J’aimerais qu’ils puissent entendre d’autres voix que la mienne. J’en profiterai pour faire un tour de mon côté pour voir les isolants. Dans un métier comme le mien, on court d’un chantier à l’autre, on n’a pas souvent l’occasion de rencontrer les fabricants. C’est parfois bien de se tenir au courant ».
spa
© Hotspring

Virginie, consultante, 29 ans, en couple, Virton

Pour offrir un jacuzzi à son copain

« Parce que mon copain va avoir 30 ans et j’ai envie de lui offrir un jacuzzi à mettre dans notre petit jardin. Lors du dernier salon, on avait trouvé plein d’idées pour l’aménagement des espaces sous toiture, notamment au niveau du rangement, c’était super intéressant parce que, contrairement à un salon local, ici, tous les exposants du secteur sont présents et on a un aperçu complet. Peut-être même qu’on pourra enfiler un maillot pour les essayer ! Je blague, mais c’est un chouette moment de visiter ce salon. On vient de loin, la dernière fois, on est venus en voiture parce que le parking est facile, super bien organisé, mais cette fois-ci, on prendra les transports en commun, l’accès est super facile. »

Rodrigo, 57 ans, coiffeur, célibataire, Bruxelles

A la recherche d'une nouvelle cuisine

« Parce que je suis fou de cuisine et j’ai vraiment très envie de refaire la mienne, qui a déjà 20 ans, et de la mettre au goût du jour, en utilisant des appareils beaucoup plus performants, semi-professionnels. Aujourd’hui, il n’y a pas que chez Ikea qu’on peut moduler sa cuisine jusqu’au plus profond des tiroirs, ça m’intéresse de découvrir l’offre existante.  En même temps, j’ai vraiment envie de voir comment ça marche avant de me lancer. Je sais qu’on organise des ateliers, ça me dirait même d’y participer ».
Écran tactile pour système domotique.
Écran tactile de Niko Home Control, un système domotique qui ne nécessite qu'un module de chauffage (235 € htva) pour être branché sur n'importe quelle installation.
© Niko

Jan, 36 ans, chef d’entreprise, marié, deux enfants, Grimbergen

Pour domotiser son appartement

« Parce que je suis en train de rénover un appartement à la mer et j’aimerais le domotiser au maximum. Je voudrais aussi en savoir plus sur ce thermostat qui « étudie » le comportement des habitants et s’adapte à leur utilisation. Je trouve ça génial. Pendant que je me gaverai d’informatique, ma femme va tester les assises des canapés : on a repéré plusieurs modèles sur internet, il reste à choisir le bon en fonction du confort ».

Coralie, 43 ans, hôtesse de l’air, célibataire, Bruxelles

Poour s'informer sur les primes à la rénovation

« Parce que je veux m’informer sur les différentes primes à la rénovation. Je dois changer les châssis de ma maison et la toiture. Je sais qu’il y a de nombreuses aides possibles, mais il faut donner 300 coups de fil et avec mon métier qui m’envoie dans les nuages à des heures très variées, c’est compliqué de parler aux gens, de rencontrer des spécialistes, banques, fabricants… À Batibouw, je vais régler l’affaire en une après-midi, en face à face ». 
Clé-sur-porte
Maison clé sur porte à Tielt-Winge
© Blavier

Éliette et Bernard, 32 et 38 ans, commerçants, Waremme

Pour trouver une entreprise de construction clé sur porte

« Parce que nous venons de recevoir un terrain et que nous rêvons depuis longtemps d’une maison construite pour nous, fidèle à nos rêves. L’idée d’une construction classique nous fait un peu peur parce qu’on est toute la semaine dans le magasin et on n’a pas le temps de courir sur le chantier. Et puis, on ne peut pas se permettre de dépassements de budget et c’est souvent ce qui arrive avec les imprévus. On va se lancer dans un projet « clé-sur-porte ». Il y a tellement de possibilités aujourd’hui qu’on a vraiment l’impression de s’offrir du sur mesure. C’est pour ça qu’on va à Batibouw : pour trouver celui qui va donner une forme à notre rêve ».
La conclusion de ces témoignages est claire : à Batibouw, il y en a pour tous les goûts : des idées pour de grands projets, de l’inspiration pour la décoration ou pour une rénovation plus modeste.

Plus d’info ?