Corps de chauffe

Modifié par Gretel Kerkhofs le 30/08/2012

© Radson
© Radson
© Radson
© Habitos.be
© Gyprel

Pour répandre la chaleur produite par la chaudière, le boiler solaire ou la pompe à chaleur dans les espaces habitables, des corps de chauffe sont nécessaires. Il existe aujourd’hui un large éventail de possibilités : du radiateur antique au plafond climatisant

Le radiateur
- fonctionne selon le principe du rayonnement : la chaleur est produite par les rayons chauds du radiateur.
- nécessite plus de temps pour chauffer que le convecteur. Le métal doit d’abord être chauffé, ensuite la chaleur est transmise à l’air.
- le dégagement de chaleur est réglé par un thermostat. Ne le posez pas trop près d’un radiateur ou d’un autre élément pouvant influencer la température.
- fabriqué en acier, aluminium ou fonte:

  • l’acier : chauffe lentement, mais garde la chaleur plus longtemps
  • l’aluminium : chauffe vite, mais prélève de l’oxygène. Ceci est néfaste pour l’installation (corrosion)
  • fonte : souvent utilisé pour des radiateurs décoratifs : coûteux à l’achat  

- Les radiateurs existent en diverses mesures et formats, …des variantes verticales et horizontales sont possibles. La finition frontale offre aussi diverses possibilités.
- Les radiateurs décoratifs : rendement plus bas qu’un radiateur classique
- Purger les radiateurs lors d’une nouvelle période de chauffe. De cette manière, vous obtenez un rendement complet. Il suffit souvent de purger le radiateur placé le plus haut.

Le convecteur
- fonctionne selon le principe de la convection : la chaleur est diffusée dans la pièce via la circulation de l’air.
- La transmission de chaleur de l’eau à l’air se fait en chassant l’air par les lamelles. De ce fait, une surface de contact plus importante par laquelle la chaleur est diffusée plus rapidement, est créée.
- Les convecteurs existent en différentes variantes : incorporé dans le sol, dans un trou ou dans un plinthe ou placé contre le mur.
- Le déplacement d’air a comme inconvénient que les convecteurs occasionnent de la poussière.

Le chauffage par le sol
- fonctionne selon le principe du rayonnement : dans ce cas le revêtement du sol est chauffé et il diffuse ensuite lentement la chaleur.
- les conduites synthétiques sont posées sous le revêtement en boucle.
- Grâce à l’importante surface de contact, le système permet une basse température d’eau (consommation d’énergie faible, intéressant pour les techniques telles que le boiler solaire ou la pompe à eau)
- Une bonne isolation du sol est importante pour empêcher la perte de chaleur vers le sous-sol.
- Le régime de nuit est déconseillé lors d’un chauffage au sol à cause de l’inertie de la structure du sol. Il demande un temps de chauffe trop important pour obtenir une sensation de chaleur confortable.
- Dans certaines pièces (séjour, salle de bain), il est judicieux de prévoir un chauffage d’appoint pour palier à la période de chauffe du système ou pour utiliser en entre saison.
- Ne placer pas de chauffage par le sol sous le poêle ou le foyer. La construction ne résiste pas au poids élevé.
- La hauteur de la structure pour le chauffage au sol a tellement évolué que le système est aussi applicable en rénovations.
- Un grand avantage est que les murs ne sont pas encombrés par des radiateurs ou convecteurs, il y a donc plus d’espace profitable.

Le chauffage mural
-
 fonctionne selon le principe du rayonnement. dans ce cas, la paroi diffuse la chaleur.
- les conduites d’eau chaude sont incorporées dans les parois (système encastré), il existe des blocs de construction à rainures qui facilitent le placement de ces conduites. En outre, les conduites peuvent aussi être placées sur la paroi existante (système en applique)
- Ce système travaille aussi à basse température d’eau et est par conséquent favorable pour l’énergie.
- Le temps de chauffe est nettement plus court que celui du chauffage au sol
- La fixation des pièces aux parois nécessite de l’attention. Vous devez être certain de ne pas taper ou forer dans une conduite.

Le chauffage par l’air
- fonctionne selon le principe de la convection : l’air réchauffé circule dans l’habitation.
- L’air est soufflé dans différentes pièces via un système de canaux et en d’autres endroits à nouveau aspiré.
- L’air aspiré provenant d’endroits secs est filtré et à nouveau chauffé.
- L’air provenant d’endroits humides est évacué à l’extérieur et remplacé par de l’air frais. De cette manière vous ventilez aussi. En outre, de la récupération de chaleur sur l’air aspiré est possible.
- Les canaux d’évacuation et d’aspiration de l’air doivent être incorporés dans des parois ou plafonds. Cela nécessite de l’attention lors de la conception.

Le plafond climatisant
- fonctionne selon le principe du rayonnement : de l’air chaud (et froid) est propagé dans l’environnement via des petits tuyaux placés dans le plafond.
- Les petits tuyaux en forme de treillis sont incorporés dans le plâtrage ou derrière un faux plafond. Dans ce cas, il vaut mieux employer un plafond à finition perforée pour favoriser la diffusion de la chaleur ou du froid.

Découvrez les conseils de nos experts

Brochures pour chauffage

Plus d’info ?