Pose de la terrasse

Modifié par Kelly Cuypers le 14/05/2012

Quand vous avez le budget pour votre terrasse, commencez par réfléchir à la pose de celle-ci.

Découvrez les conseils de nos experts

© Steven Bogaerts
  • Si vous avez opté pour une assise temporaire en granulats, une fois la maison terminée, vous pourrez l’utiliser pour poser la couche de finition.
  • Dans le cas contraire, il faut creuser suffisamment profondément et prévoir une fondation adéquate. Il faut aussi veiller à ce qu’elle soit bien remblayée.
  • On pose sur la couche de fondation une couche d’égalisation pour poser les clinkers, pavés ou dalles. En règle générale, il s’agit d’une couche de sable (mélange de ciment et de sable du Rhin).
  • On utilise aussi un nouveau matériau pour la couche d’égalisation : le split, il s’agit de pierre calcaire moulue. Celle-ci se lie en y ajoutant un peu d’eau, et garantit une sous-couche solide. Elle permet aussi d’exécuter aisément des réparations.
  • Les motifs que l’on choisit pour poser le revêtement sont à l’instar des tonalités, à la fois fonction de vos préférences et déterminés par le style de la maison et du jardin.
Du remblai est une solution temporaire.
© Habitos.be

Solutions temporaires

Si votre budget ne vous permet pas d'opter pour un revêtement de sol prêt à poser, vous pouvez opter pour un revêtement provisoire.
  • Optez dans ce cas pour du remblai, des débris de béton ou du gravier. Ainsi vous pourrez rentrer dans la maison les pieds au sec, mais vous aurez ainsi une excellente base pour la finition ultérieure de la voie d’accès.
  • La pose de granulat de pierre est un jeu d’enfants, il suffit de bien étaler et répartir le gravier, passer le tout au rouleau compresseur et vous voilà partis pour quelques années.
  • Si vous voulez utiliser ce revêtement comme fondation pour un revêtement futur, veillez à ce que le niveau soit à la bonne hauteur pour éviter des travaux de terrassement plus tard quand vous voulez poser le revêtement.

Brochures pour revêtements de sol