Dalles céramiques

Modifié par Kelly Cuypers le 7/05/2012

Les dalles céramiques sont réparties en groupes suivant le mélange et la préparation des matières premières, le design de la dalle et la méthode de cuisson.

Découvrez les conseils de nos experts

© Inter Ceram
© Inter Ceram
© Inter Ceram

Groupes de dalles céramiques

Terre cuite

  • également appelé terre cuite, c’est la forme la plus élémentaire des dalles céramiques.
  • Les matières premières sont mélangées jusqu’à devenir une pâte malléable et séchées dans un moule.
  • Le processus de cuisson a évolué au cours des années depuis le séchage au soleil jusqu’à la cuisson dans des fours modernes. Ce qui a amélioré la qualité.
  • Ce type de dalle revient de nouveau à la mode. 
  • Ce qui est inhérent à ces dalles, c’est qu’elles demandent un entretien spécifique étant donné qu’elles sont poreuses.

Grès rayé

Dans cette variante, les matières premières sont plus sélectivement choisies et les dalles sont formées industriellement. Ceci a pour avantage que de nombreuses pièces auxiliaires sont possibles, telles que des bords arrondis pour les tablettes de cuisine ou les piscines.

Grès comprimé

Cette variante répond à 70 % des demandes. Ce qui est caractéristique, c’est le broyage encore plus fin des matières premières et la cuisson à haute température.
Les dalles en grès comprimé sont dures, entièrement résistantes à l’usure et ont une durée de vie élevée parce qu’elles sont cuites dans la masse.
  • Les dalles en grès comprimé sont à leur tour de nouveau réparties en quatre groupes;
  • mono-cuisson, bi-cuisson, en grès porcellanato et en grès cérame. Ces deux dernières sont des matériaux très durs et ont une porosité inférieure à 1 % (respectivement ≤ 0,5 % et ≤ 0,05 %). Le grès cérame est même libre d’humidité.
  • Les variantes mono-cuisson - et  bi-cuisson sont munies d’une couche d’émail. Cette couche offre de nombreuses possibilités supplémentaires sur le plan esthétique. Cette couche peut pendant la cuisson des dalles être cuite avec (la monocuisson) ou pendant un deuxième processus de cuisson (la bicuisson).

Catégories d’usure

Parce que la durée de vie de la couche d’émail diffère, on a créé des catégories de degré d’usure. Celles-ci se composent de cinq subdivisions et sont accouplées à une norme européenne. Plus le chiffre est bas dans la catégorie de degré d’usure, plus basse est la résistance à l’usure de la dalle. Les dalles du groupe I sont donc uniquement appropriées en tant que revêtement mural. Les dalles du groupe III sont appropriées à un usage moyen – par exemple la salle de bains – et les dalles du groupe le plus élevé (classe V) supportent des charges et des colmatages lourds.

Qualité

En plus du degré de résistance à l’usure, il faut surveiller la qualité. Les dalles avec un défaut de production – comme par exemple une différence de couleur- sont tenues à l’écart. De telles dalles reçoivent un label de deuxième et parfois même de troisième choix. Vous pouvez acheter pour un prix raisonnable les dalles de deuxième et troisième choix.

Pose

La pose des dalles a lieu sur un sous-plancher humide ou avec une colle. La qualité des colles s’est tellement améliorée ces dernières années que la plupart des poseurs de revêtements de sol optent pour le collage du sol.

Plus d’info ?