Comment faire entrer la lumière chez soi ?

Modifié par Vinciane Pinte le 19/09/2012

La lumière naturelle a une influence positive sur l’être humain. Faites-là entrer chez vous, le plus possible. Il y a plusieurs façons de procéder : depuis les fenêtres en passant par les coupoles pour aboutir aux portes vitrées. Voyons ces options, une par une.

Découvrez les conseils de nos experts

Fenêtres avec troussequin
© Finstral

Les fenêtres

Commençons par la solution la plus évidente pour faire entrer la lumière naturelle dans la maison : les fenêtres. Il existe différentes sortes de fenêtres, vous trouverez donc certainement un style de fenêtre qui correspond à votre goût.

Quand on installe une fenêtre, il faut impérativement réfléchir à l’orientation et à l’emplacement des fenêtres.

Pour obtenir une luminosité optimale dans la pièce, non seulement l’emplacement des fenêtres dans la maison est crucial, mais aussi le 'rapport fenêtre-sol'. Songez aussi au 'rapport hauteur de la vitre dans le châssis – profondeur de la pièce'.

Ces petits conseils s’appliquent aussi à la plupart des options proposées pour faire entrer la lumière dans la maison.
Fenêtre en aluminium
© Sapa Building System

Une porte d’entrée vitrée

Quelqu’un frappe à la porte, qui est-ce ? On ne se pose plus la question avec une porte d’entrée vitrée.

Mais il ne faut pas tomber non plus dans l’excès et transformer la maison en vitrine. On peut l’éviter en utilisant du verre matte. Un vitrage de sécurité pour une porte d’entrée vitrée n’est pas un luxe superflu.
Véranda en aluminium avec troussequin
© Reynaers Aluminium

Une véranda toute vitrée

Une véranda est une annexe à la maison. Si vous voulez faire les choses comme il faut, nous vous conseillons la véranda entièrement vitrée.

Grâce à lavéranda, vous allez profiter plus longtemps du soleil, sans être ennuyé par le vent ou les insectes. Optez pour un vitrage pare-soleil, sinon la température risque de devenir étouffante dans la véranda

N'oubliez pas le permis de bâtir pour construire votre véranda.


Pare-soleil
© Velux

La lucarne

Le grenier ne doit pas nécessairement être la pièce la plus sombre de la maison. Une lucarne toute simple peut faire des merveilles.
En installant un pare-soleil ou un volet roulant, c’est vous qui décidez quand le soleil doit pénétrer. Une moustiquaire serait utile pour empêcher les insectes d’entrer.
La fenêtre pour toit plat de VELUX
© Velux

La coupole vitrée

On peut intégrer une fenêtre de toit ou lucarne dans une toiture en pente, et dans une toiture  plate, on peut envisager une coupole.

Il existe deux sortes de coupoles vitrées. Tout d’abord les coupoles fixes dont la partie vitrée se compose d’un élément qui ne s’ouvre pas. Et en deuxième lieu, on a les coupoles ouvrantes. Celles-ci s’ouvrent et se ferment par commande électrique.

Il existe des versions avec commande à distance et/ou détecteur de pluie.

L’avantage des coupoles ouvrantes, c’est qu’elles laissent non seulement pénétrer la lumière naturelle mais qu’elles contribuent aussi à ventiler une pièce.
Velux puits de lumière
© Velux

Le puits de lumière

Le puits de lumière est un dérivé de la coupole.

Le puits de lumière se compose d’un système de buses et de miroirs, qui transportent la lumière naturelle par la toiture inclinée ou plate jusque dans l’une ou l’autre pièce de la maison.

Grâce au système de miroirs, la buse peut se contorsionner pour déboucher au bon endroit.
© Velux

Le lanterneau

Un lanterneau est aussi un dérivé de la coupole. La grosse différence entre les deux, c’est la surface. Un lanterneau est plus grand qu’une coupole et laisse donc pénétrer plus de lumière.

Le lanterneau est intégré à la toiture.
Une porte pliante come porte de garage
© Hörmann

La porte de garage vitrée

Une porte de garage vitrée n’est sans doute pas une évidence mais constitue une option pour faire entrer la lumière.

Il vaut mieux éviter le côté rue, pour des raisons évidentes de sécurité.
© Saint Gobain Glass

Une porte et une paroi intérieures en verre

Les pièces donnant sur l'extérieur et se situant sous toit sont facilement éclairées par la lumière naturelle. Mais comment la faire pénétrer dans les autres pièces ? Utilisez par exemple une porte intérieure vitrée. On peut évidemment le faire en combinaison avec une paroi de verre. En ajoutant un motif, on préserve toute intimité.

Esthétiquement parlant, une porte intérieure vitrée emporte tous les suffrages mais au plan énergétique, pas tellement. Et impossible de l’isoler. De plus, une porte vitrée est sensible aux taches et coûte plus cher qu’une porte intérieure normale.

Les portes intérieures en verre sont souvent fabriquées en verre trempé ou de sécurité, ce qui leur donne une longue durée de vie.
Un exemple de béton translucide.
© Litracon

Les façades translucides

Vous voulez encore plus de lumière? Attaquez-vous à la façade. Les dalles et les panneaux de verre sont sans doute déjà bien connus mais on a aussi l’option du béton translucide.
© Reynaers Aluminium

Le vide

Vous souhaitez beaucoup de lumière dans la maison? Alors optez pour un vide.

Un vide est un espace ouvert entre deux étages. En utilisant beaucoup de parties vitrées, la lumière entrera à flots dans la maison.
Patio One
© Harol

Le patio

Le patio est une tendance qui s’est dégagée ces dernières années. C’est un espace en plein air, entouré par deux ou plusieurs façades de la maison. Un séjour qui se développe le long de plusieurs côtés et jouxte d’autres bâtisses, peut être mieux éclairé par le biais d’un patio. Dans une maison quatre façades cependant, un patio peut conférer un cachet supplémentaire à la demeure et surtout apporter plus de lumière.