Bien choisir sa hotte de cuisine

Modifié par Vinciane Pinte le 31/10/2013

Cuisiner sans hotte est fortement déplaisant : nuisances olfactives et formation de condensation sont des désagréments bien connus. En Belgique, 8 ménages sur 10 possèdent une hotte aspirante, dont ils se disent relativement satisfaits.
hotte
© Bauknecht

Les principaux critères d’achat d’une hotte

D’après une enquête de la marque Novy, les principaux critères à l’achat d’une nouvelle hotte sont sa capacité d’aspiration, son niveau sonore et sa facilité d’entretien. Faisons le tour des critères d’achat d’une hotte.

Tout d’abord, sachez qu’il est conseillé de choisir une hotte plus large que vos plaques de cuisson afin que l’objet aspire efficacement toute la vapeur.

Le débit de la hotte

Le premier critère à prendre en compte est le débit d’air maximum (en m³/h). Ce dernier est lié au volume de la pièce. Plus votre cuisine est volumineuse, plus le débit d’air maximum de l’appareil doit être élevé. Il oscille généralement entre 320 et 850 m³/h. Comment le calculer ?   En faisant une petite opération : surface x hauteur des murs x 10. Cela vous donne le débit par m3 heure. Par exemple, une cuisine de 25 m3 (soit 10m2 au sol pour une hauteur de 2,5m) a donc besoin d’une hotte dont le débit sera compris entre 150m3/h et 300m3/h.

Le niveau sonore et l’éclairage de la hotte

Le niveau sonore maximum en évacuation est également très important. Lorsqu’elles fonctionnent, les hottes peuvent être plus ou moins bruyantes selon les modèles. Aujourd’hui, les modèles les plus silencieux du marché tournent à 35 décibels en bas régime et 60 décibels au niveau maximum.

La solution miracle consiste à mettre à distance le système de motorisation de la hotte : dans une autre pièce que la cuisine, notamment dans une pièce peu conviviale comme le garage ou la buanderie, ou même sur la façade ou sur le toit (à condition de l'insérer dans une boîte de protection). Dès lors, comme ces modèles sont généralement haut de gamme, vous alliez performance et silence. Attention, ce système ne fonctionne qu'avec des hottes à extraction dites « sans moteur ». En effet, il est réservé à certaines hottes et n'est absolument pas compatible avec des hottes à recyclage.

L’éclairage a lui aussi un rôle à jouer, il convient donc de porter une attention particulière aux lampes utilisées, à la puissance totale en Watts, au nombre de lampes et au positionnement. Les modèles halogènes sont efficaces mais très énergivores, quand les versions LEDs permettent de faire des économies.
hotte
© Bosch

Le design de la hotte

Il existe des appareils pour tous les goûts et les besoins. Ce n’est pas le choix qui manque.

Les hottes casquettes, télescopiques et escamotables

  • Pour les budgets réduits, les modèles casquettes sont épais d’une quinzaine de centimètres et figurent parmi les premiers prix du marché. Compacts, ils s’installent facilement sous des meubles hauts.
  • Les hottes télescopiques s’intègrent discrètement sous un meuble et se déclenchent quand on les tire vers l’avant.
  • Enfin, les escamotables se cachent sous la porte d’un meuble pour n’apparaître que lorsqu’on en a besoin.
  • Selon la puissance et le système choisis, les prix peuvent varier entre 100 et 500 euros.
Maris extracteur
© Franke

Les hottes décoratives

Sans doute les plus nombreuses sur le marché, elles s’installent directement sur les murs, en crédence ou au-dessus de l’îlot. Comptez entre 500 et 1 500 euros pour un tel modèle.   
/
© Siemens

Les hottes plan de travail

Ingénieux et discrets, ces modèles sont directement fixés sur le plan de travail, au plus près de la table de cuisson. Ces systèmes conviennent aux open-spaces où une hotte visible serait trop disgracieuse. Fixes ou escamotables, les modèles sur plan de travail restent toutefois des équipements assez coûteux (entre 1 500 et 2 000 euros).
hotte
© Novy

Les hottes îlots

Très tendance dans l’aménagement de cuisine, l’îlot central impose toutefois le choix d’une hotte spécifique, directement fixée au plafond, comme une lampe suspendue. Prix entre 700 et 1 000 euros.
Auteur : Vinciane Pinte - Octobre 2013

Brochures pour la cuisine