La légionellose

Modifié par Gretel Kerkhofs le 26/04/2012

La légionella peut vous rendre malade. La grippe que provoque la légionella est temporaire et pas trop grave en soi. La maladie du légionnaire ou affection des poumons, par contre, peut entraîner la mort. C’est pour cette raison que les autorités attache une importance cruciale à l’élimination de cette bactérie dans les installations sanitaires.

Découvrez les conseils de nos experts

Hansgrohe
© Hansgrohe
© Comap
douche à mains
© Grohe

Comment éviter la légionella?

Nous ne retrouvons nulle trace dans l'ordonnancement juridique de la Région wallonne d'un décret visant à prendre toute mesure de précaution afin de lutter contre le germe de la légionelle. Seul l'arrêté du Gouvernement wallon portant condition sectorielle relative aux bassins de natation, établi que deux fois par an, à 6 mois d'intervalle, la bactérie légionella pneumophila sera recherchée dans l'eau sortant d'un pommeau de douche. Pour cette bactérie, la valeur limite maximale à respecter est de 1.000 bactéries par litre.

Chez le particulier, ces mesures préventives ne sont pas obligatoires. Cependant, nous tenons à décrire succinctement trois principes de base pour éviter la propagation de cette bactérie.

Lutte thermique:

Le rinçage des conduites avec de l’eau à une température d’au moins 60°C tue les bactéries. Mais veillez à régler la température de la cuve à une température supérieure à 60°C afin que l’eau atteigne cette température aux prises d’eau. Sinon la bactérie ne sera pas anéantie. L’inconvénient de ce principe, c’est la haute consommation d’énergie.

Les rayons UV:

Les rayons UV tuent la bactérie. Ils permettent un traitement localisé et s’avèrent donc une solution pour les canalisations situées derrière le point de traitement. Cette solution est aussi considérée comme une intervention complémentaire.

L’électrolyse:

L’électrolyse est une désinfection de l’eau à base chimique. L’ajout de sels permet de créer un chlore naturel qui tue les bactéries, mais est sans danger pour l’être humain. Un contrôle du système permet de vérifier que la teneur en chlore reste dans les normes. Ce procédé est donc inodore et insipide. L’électrolyse peut être appliquée à n’importe quelle installation et n’a aucune incidence sur les canalisations et la consommation d’énergie.

Un point important dans le cadre de ces principes: il faut éliminer toutes canalisations dans lesquelles l’eau stagne.

Voir aussi la lutte contre la légionellose en Région wallonne.

Brochures pour sanitaires

Plus d’info ?